Lutte contre les drones : l'Etat explore différentes pistes

  • A
  • A
Lutte contre les drones : l'Etat explore différentes pistes
@ AFP
Partagez sur :

Le gouvernement ne veut laisser aucune piste de côté pour mettre fin aux survols des drones au-dessus de la capitale et des lieux sensibles.

L'info. Alors que 60 survols de ces drones ont été comptabilisés depuis le 5 octobre 2014, d'après Bernard Cazeneuve, le gouvernement planche sur des solutions pour les contrer. Pour mettre un terme à ces vols, le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a d'ailleurs lancé un appel d'offres aux entreprises, avec une dotation d'un million d'euros.

Des propositions parfois fantaisistes. Parmi les solutions pour neutraliser les drones, certaines peuvent paraitre un peu folles, comme l'utilisation de lasers surpuissants ou de canons à eau destinés à mettre hors service les engins en vol. Des dispositifs dont on imagine mal une utilisation en pleine ville. Mais d'autres projets semblent plus crédibles, tels ces drones équipés de filets permettant d'attraper d'autres appareils dans le ciel.

Repérer les appareils par leur bruit. En tout, une quarantaine d'entreprises, dont Thales ou Safran, ont proposé des solutions. Des PME innovantes ont aussi répondu à cet appel du gouvernement à l'instar de celle de Boris Defréville, basée à Avon, en Seine-et-Marne : "On a sorti un produit qui permet de détecter les drones électriques par le bruit qu'ils produisent", explique le directeur général d'Orelia.

>> LIRE AUSSI - Drones : le journaliste d'Al-Jazeera condamné à 1.000 euros d'amende

"On les détecte à une centaine de mètres. Il y a d'autres systèmes d'analyse des ondes qui existent entre les drones et la télécommande, mais il y a de nombreuses interférences. Chaque système a plus ou moins d'avantages et est plus ou moins couteux", détaille ce docteur en acoustique. "Donc on imagine que les coupler permettrait d'avoir une solution globale pour la détection des drones qui s'adapte à tous les lieux."

>> LIRE AUSSI - Ce qu'on peut et ne peut pas faire avec un drone

Expérimentations fin mars. Le ministère de la Défense devrait donc retenir plusieurs projets et faire travailler ensemble diverses entreprises pour parvenir à un large système et ultra-moderne afin de détecter et intercepter tous les types de drones. Premiers tests prévus pour la fin du mois.

>> VIDÉO - Drones : que risque-t-on si on enfreint la loi ?



VIDEO - Drones : que risque-t-on si on enfreint...par Europe1fr