Lourdes : faux pèlerins, vrais trafiquants

  • A
  • A
Lourdes : faux pèlerins, vrais trafiquants
@ REUTERS
Partagez sur :

La police espagnole a démantelé un réseau qui faisant passer de la drogue par Lourdes.

Lourdes est une destination pour se ressourcer spirituellement, comme le font des milliers de pèlerins chaque année. Mais la ville était aussi devenue une discrète étape de transit pour des narcotrafiquants.

Un trafic de cocaïne, qui utilisait le pèlerinage religieux à Lourdes pour acheminer la drogue, a en effet été démantelé à Barcelone. La garde civile espagnole a annoncé mardi avoir arrêté 17 personnes et saisi 36,6 kilos de cocaïne.

Des mules mêlées aux pèlerins

Le réseau utilisait un réseau classique du trafic de cocaïne : des mules dissimulant de la drogue dans les vols entre l’Amérique du Sud et l’Espagne, soit en l’ingérant, soit en la cachant dans leurs bagages à main.

Mais ces trajets étant très surveillés par la police, les narcotrafiquants avaient mis en place un autre système : un circuit passant par Lourdes. Les mules se mêlaient aux pèlerins sud-américains pour passer inaperçus lors de leur escale à Paris avant de réembarquer pour Lourdes. Une fois arrivés sur le lieu de pèlerinage, les passeurs prenaient alors un car pour rejoindre Barcelone, toujours cachés dans la foule des pèlerins.

Barcelone pour destination finale

Un laboratoire de traitement de la drogue a été découvert dans la capitale de la Catalogne. La police a saisi 15,1 kilos de cocaïne et 21,5 kilos supplémentaires en train d'être dilués avec des produits chimiques.

L'Espagne est la principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne produite en Amérique du Sud. La drogue voyage souvent en grandes quantités par bateaux, mais les trafiquants rivalisent aussi d'imagination pour l'introduire clandestinement via des vols réguliers.