Lorraine : une mère soupçonnée d'avoir tué son fils autiste de 14 ans

  • A
  • A
Lorraine : une mère soupçonnée d'avoir tué son fils autiste de 14 ans
La mère a ensuite tenté de mettre fin à ses jours et a dû être hospitalisée.@ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

Après le meurtre, cette femme aurait tenté de mettre fin à ses jours en buvant des produits toxiques. 

Une information judiciaire pour assassinat a été ouverte à Nancy contre une femme de 39 ans, soupçonnée d'avoir tué de six coups de couteau son fils autiste de 14 ans, puis tenté de se suicider, a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

En état de choc. Après le meurtre, qui remonte à mercredi, cette femme sans emploi, qui semblait "relativement isolée sur le plan social et familial", aurait tenté de mettre fin à ses jours en buvant des produits toxiques, a précisé la procureure adjointe de Nancy, Béatrice Bluntzer. Elle a été immédiatement prise en charge par les pompiers et admise à l'hôpital, où elle se trouvait toujours vendredi. La mère était seule, en état de choc, à son domicile de Landres, près de Briey, en Meurthe-et-Moselle, lorsque les secours ont découvert le cadavre de l'adolescent ainsi que celui du chien de la famille.

Milieu modeste. La suspecte a été brièvement placée en garde à vue, mais son état psychologique n'a pas permis aux enquêteurs de l'auditionner. Elle "avait seule la charge" de l'adolescent, et "de l'avis de tous, elle semblait s'en occuper très bien", selon la magistrate. "C'est une femme qui n'avait jamais fait parler d'elle. Elle venait d'un milieu modeste mais ne se plaignait jamais", a témoigné de son côté le maire de Landres, Marc Ceccato.

Les parents de l'adolescent, scolarisé en Belgique dans un établissement spécialisé adapté à son handicap, étaient séparés. Le couple a un autre enfant, une fille plus jeune, qui le jour des faits se trouvait chez son père dans une autre localité du département.