Lorraine : ils restent seuls près de leur père décédé

  • A
  • A
Lorraine : ils restent seuls près de leur père décédé
Trois enfants de 4, 9 et 11 ans sont restés pendant plus d'une journée seuls chez eux au côté de leur père subitement décédé, dans un petit village lorrain.@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Trois enfants, âgés de 4, 9 et 11 ans, sont restés pendant plus d'une journée seuls chez eux au côté de leur père.

Ils avaient peur d'être séparés, alors ils n'ont pas appelé les secours. Trois enfants de 4, 9 et 11 ans sont restés pendant plus d'une journée - peut-être même 48 heures - seuls chez eux au côté de leur père subitement décédé, dans un petit village lorrain. Un numéro vert a été lancé pour obtenir des informations sur la mère de famille qui n'a pas donné signe de vie depuis six mois.

Ils avaient peur d'être séparés. Jeudi matin, l'aîné de la fratrie, un garçon, a découvert dans le salon son père de 46 ans, "vraisemblablement mort d'une crise cardiaque", a précisé le procureur de Verdun, Yves Le Clair. L'homme avait fait des travaux de maçonnerie le mercredi qui auraient pu être éprouvants physiquement. L'enfant "a expliqué qu'il n'avait appelé personne car il avait peur de ne plus pouvoir habiter chez lui et d'être séparé de ses sœurs", a rapporté le magistrat.

Une des fillettes finit par se confier. Après la découverte du décès, le garçon avait conduit ses sœurs à l'école. Le jeudi après l'école, les trois enfants ont passé la soirée chez eux, toujours auprès du corps de leur père. Ce n'est que le vendredi que l'une des fillettes s'est confiée à une enseignante. L'alerte a alors été donnée, et les secours ont découvert le cadavre de Dominique Fadek. Les trois enfants ont été placés dans une famille d'accueil, "sans être séparés", selon le procureur.

25.01-stenay-lorraine

"Aucun signe de misère social". La famille n'était pas connue des services sociaux, et la maison était bien entretenue. "Il n'y avait aucun signe de misère sociale", a observé Yves Le Clair. Le procureur a lancé un appel à la mère, via les médias, pour qu'elle se manifeste auprès de la gendarmerie de Bar-le-Duc, au 0800.007.802.

La mère s'est volatilisée il y a six mois. La mère des enfants, âgée de 37 ans, n'a pas pas pu être prévenue de cette situation. Le 25 juin dernier, elle a effet quitté le domicile familial, situé à Stenay, dans la Meuse. Depuis, elle n'a laissé aucune trace, ni démarche administrative, ni retrait sur ses comptes bancaires. Sur le numéro vert mise en place par la gendarmerie, aucun appel n'a été enregistré. Les auditions des rares proches connaissant le couple n'ont rien données non plus. Depuis deux ans, cette mère de famille ne voyait plus ses parents et aucun ami ne s'est manifesté.

A-t-elle refait sa vie à l'étranger ? Seules informations, avant sa disparition, elle travaillait comme ambulancière quand elle a quitté son domicile elle est partie avec toutes ses affaires et de l'argent liquide. "Compte-tenu qu'elle n'a pas laissé de trace en France, on n'écarte pas la possibilité, comme on est frontalier avec le Benelux, qu'elle ait pu avoir une opportunité de travail, et qu'elle ait pu refaire sa vie soit en Belgique, soit au Luxembourg. On veut surtout savoir quel est son positionnement vis à vis de ses enfants, sans la stigmatiser, puisqu'on n'a aucune idée des circonstances qui l'ont incité à quitter le domicile", commente le procureur de la République.