Loïk Le Floch-Prigent retourne en prison

  • A
  • A
Loïk Le Floch-Prigent retourne en prison
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il a été incarcéré à Fresnes pour non respect des obligations liées à sa libération conditionnelle.

Loïk Le Floch Prigent a été interpellé mardi à son domicile par le "service d’exécution des décisions de justice" de la Police Judiciaire parisienne. Le 21 janvier, la cour d'appel de Versailles a révoqué la libération conditionnelle de l'ancien PDG d'Elf Aquitaine et ordonné son retour en prison pour une durée de six mois.

Non respect d'une obligation

Cette arrestation intervient après la confirmation par la Cour de Cassation de la révocation partielle de la libération conditionnelle de Loïk le Floch-Prigent pour non respect d'une obligation liée à sa condamnation : l'indemnisation des parties civiles dans l'affaire Elf.

Loïk Le Floch-Prigent avait été reconnu coupable de détournement de plusieurs centaines de millions d'euros des caisses du groupe Elf et condamné à cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende dans le volet principal de l'affaire Elf. Il avait bénéficié en avril 2004 d'une suspension de peine pour raisons médicales, puis d'une libération conditionnelle en juin 2005, à condition de s'acquitter de ses dettes.

Dans le volet Dumas/Deviers-Joncour, la cour d'appel de Paris l'avait condamné à 30 mois d'emprisonnement ferme, le 29 janvier 2003. Enfin, le 25 mai 2007, le tribunal correctionnel l'a une nouvelle fois condamné, cette fois-ci à 15 mois de prison avec sursis et 60.000 euros d'amende. Il a ordonné la confusion de cette peine avec les précédentes.