Loi Travail : un manifestant grenoblois interpellé avec des composants d'engins explosifs dans son sac

  • A
  • A
Loi Travail : un manifestant grenoblois interpellé avec des composants d'engins explosifs dans son sac
A Paris, les forces de l'ordre ont contrôlé les sacs à l'entrée de la manifestation de jeudi.@ AFP
Partagez sur :

Lors d'une manifestation sauvage jeudi soir à Grenoble, un jeune homme a été arrêté avec des bouteilles d'acide et des boules de papier aluminium dans son sac.

Un manifestant de 18 ans a été interpellé jeudi soir dans le centre de Grenoble avec des composants d'engins explosifs dans son sac à dos, a-t-on appris vendredi auprès de la police, confirmant une information des médias locaux. Le jeune homme participait à une manifestation sauvage de 150 personnes scandant des slogans contre la loi Travail et anti-police, selon la même source. 

Une banque et une voiture de police dégradées. Repérés peu avant 22h, les manifestants ont dégradé une agence bancaire et jeté une bouteille de peinture sur une voiture de police. Quatre d'entre eux, âgés de 18, 21, 26 et 28 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Le plus jeune portait un sac à dos contenant des bouteilles d'acide et des boules de papier aluminium, pouvant servir à la confection d'engins explosifs. Un sac contenant des boulons a également été retrouvé sur place.

Menaces envers la police. Un peu plus tôt dans la journée, deux autres hommes de 27 et 42 ans avaient été interpellés pour avoir menacé des policiers. "On a des armes; on sait où vous trouver; on va venir vous tuer", avait lancé l'un d'eux tandis que l'autre mimait un geste d'égorgement, selon la police. Environ 1.550 personnes selon la police et 5.500 selon la CGT avaient manifesté contre la loi Travail jeudi après-midi à Grenoble, sans incident notable.