Quelque 500 m2 d'ateliers du siège historique des porcelaines Bernardaud à Limoges, entreprise spécialisée dans la porcelaine d'art, ont été détruits dans la nuit de jeudi à vendredi par un incendie, le deuxième en quatre mois sur le site, a-t-on appris auprès pompiers. Le feu s'est déclaré peu avant 23h, embrasant les ateliers de décoration et la toiture qui s'est partiellement effondrée. Il a été maîtrisé vers 00H30 par la quarantaine de pompiers déployés sur place, appuyés par douze véhicules.

"Dès qu'il s'agit d'un bâtiment industriel et qu'il y a des emplois à la clé, nous engageons toujours un maximum de moyens", a expliqué le colonel des pompiers, Jean-Yves Lambroin. Selon les premiers éléments de l'enquête, la piste accidentelle était privilégiée.

Le président du directoire, Michel Bernardaud, a déploré "cette série noire", alors qu'un bâtiment contigü avait déjà été fortement endommagé fin octobre par un incendie d'origine accidentelle. "Nous faisons notre maximum afin que l'activité reprenne dès lundi sur le site de Limoges. Mais je ne peux pas en dire plus pour le moment", a-t-il déclaré vendredi à une correspondante de l'AFP, sans confirmer une mise au chômage technique des salariés du site.