Limoges : 67 kilos de pâte d'amphétamine saisie, deux trafiquants condamnés

  • A
  • A
Limoges : 67 kilos de pâte d'amphétamine saisie, deux trafiquants condamnés
La drogue a été découverte à l'intérieur d'une cache aménagée dans le coffre d'un véhicule.@ Douanes Francaises / AFP
Partagez sur :

Les douaniers ont appréhendé un passeur néerlandais qui se rendait en Espagne avec l'équivalent de trois millions d'euros d'amphétamine.

Plus de 67 kilos de pâte d'amphétamine ont été saisis par la douane française dans la nuit du 8 au 9 août à Limoges, et deux personnes ont été condamnées lundi en comparution immédiate à de la prison ferme, indique un communiqué de la douane. Cette saisie "représente à elle seule près de 30% des quantités d'amphétamines saisies par la douane française pour la totalité de l'année 2016", précise la douane.

Conducteur néerlandais. Cette prise a été effectuée vers 3h, lors d'une opération nocturne associant des agents de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) et de la brigade des douanes de Limoges. La drogue a été découverte à l'intérieur d'une cache aménagée dans le coffre d'un véhicule conduit par un homme de nationalité néerlandaise, qui se rendait des Pays-Bas vers l'Espagne. "Des investigations complémentaires ont pu mettre en évidence que le passeur effectuait le trajet escorté par un couple de nationalité espagnole, à bord d'un autre véhicule ouvreur", selon le communiqué de la douane. Ce véhicule a également pu être intercepté dans les minutes qui ont suivi la première interpellation.

Huit et quatre ans de prison ferme. Les trois personnes interpellées ont été remises au SRPJ de Limoges avant d'être jugées en comparution immédiate lundi par le Tribunal de grande instance de Limoges. Les deux chauffeurs ont été condamnés, à huit ans de prison ferme pour celui qui est considéré comme l'instigateur du trafic et à quatre ans de prison pour le second. La passagère, dont la culpabilité n'a pas été établie, a été laissée libre, précise la douane. Lors de l'audience, il a été indiqué que cette pâte d'amphétamines aurait pu être reconditionnée pour obtenir 270.000 cachets, soit un prix de trois millions d'euros à la revente.

L'amphétamine est un psychostimulant très puissant. Fabriquée dans des laboratoires clandestins en Europe, elle se présente généralement sous forme de poudre blanche. Cette drogue est très répandue dans l'espace festif alternatif, son prix étant nettement inférieur à celui de la cocaïne, relève la douane. En 2016, la douane française a saisi 83 tonnes de drogue dont 166 kilos d'amphétamines et 71 kilos de méthamphétamines.