Lille : le tireur activement recherché

  • A
  • A
Lille : le tireur activement recherché
@ DR
Partagez sur :

Une information judiciaire a été ouverte pour "assassinat". Le suspect pourrait être en Belgique.

Les deux hommes sont toujours en fuite. Une information judiciaire pour "assassinat" a été ouverte dimanche après-midi à la suite des coups de feu tirés contre une discothèque de Lille qui ont fait deux morts et six blessés, a indiqué le parquet de Lille.

Les deux hommes sont activement recherchés pour "assassinat", "tentative d'assassinat" et "détention d'arme de guerre de première catégorie". "Les faits sont d'une extrême gravité et tout sera mis en œuvre pour interpeller (le suspect), l'arrêter, le mettre hors d'état de nuire", a déclaré le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, lors d'un point presse. "Le signalement de l'auteur présumé des coups de feu a déjà été largement diffusé. Il est très défavorablement connu des services de police et a déjà été condamné" à plusieurs reprises, a-t-il indiqué.

Deux morts et six blessés

Le procureur de la République a confirmé le déroulement des faits. Éconduit par le videur à l'entrée de la boîte de nuit, située rue Gambetta, l'homme était revenu vers 3h muni d'une arme de gros calibre, de "type Kalachnikov", pour se venger.  Il a ouvert le feu sur des personnes qui se trouvaient à l'entrée de l'établissement. Une employée de la discothèque âgée de 26 ans qui se trouvait aux vestiaires a été tuée, ainsi qu'un client, originaire de la banlieue lilloise, âgé de 25 ans, qui s'apprêtait à quitter la discothèque.

Au total, six personnes ont été blessées par balles aux membres inférieurs mais aucun pronostic vital n'est engagé. Une trentaine d'impacts de balle ont été relevés sur la devanture de l'établissement, a indiqué Frédéric Fèvre.

Un portrait diffusé dans les commissariats

Une quarantaine d'agents de la police judiciaire ainsi que l'ensemble des effectifs disponibles des commissariats de Lille, Roubaix et Tourcoing sont mobilisés pour tenter de retrouver le tireur. Une fiche de renseignement, avec le nom, le prénom et la photo du tireur présumé, a été diffusée aux policiers français. Le suspect est de corpulence moyenne, 1,72 m, cheveux courts et porte une barbe naissante.

L'homme s'est enfui immédiatement après avoir tiré sur la discothèque, à bord d'un véhicule conduit par un complice âgé de 24 abs. D'après les informations recueillies par Europe1, il s'agit d'une Citroën C5 de couleur bleu.

Le suspect pourrait être en Belgique

Selon une source syndicale, les deux hommes pourraient avoir fui vers la Belgique, où le tireur présumé, un homme de 32 ans, résidant à Tourcoing dans le Nord, possèderait une résidence. "Après, il est aussi possible que l'homme cherche à s'enfuir encore plus loin, en Afrique par exemple", a précisé Benoît Lecomte du syndicat de police Alliance.

L'auteur présumé des coups de feu "a déjà fait plusieurs séjours en prison pour des vols simples, des trafics de stupéfiants, abus de confiance, violences", a-t-il ajouté. Il en était ressorti il y a quelques mois et gardait chez lui des armes de gros calibres, dont la kalachnikov qui a servi à la tuerie.

Une coopération entre les policiers français et les policiers belges a été mise en place. Une cellule psychologique a été mise en place pour venir en aide aux 300 clients présents dans l'établissement lors de la fusillade.