Lille : deuxième décès parmi les quatre personnes percutées par un TER vendredi

  • A
  • A
Lille : deuxième décès parmi les quatre personnes percutées par un TER vendredi
D'après la préfecture du Nord, les jeunes auraient escaladé vendredi soir une grille pour prendre un raccourci. Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Lundi, un deuxième jeune homme est mort après avoir été percuté, vendredi à Lille, par un train, selon le parquet.

Un deuxième jeune est mort dimanche parmi les quatre âgés de 17 à 20 ans percutés vendredi soir par un TER à Lille alors qu'ils empruntaient un sentier "en principe inaccessible au public" longeant les voies, a annoncé le parquet lundi.

Premier décès samedi. Un premier blessé, âgé de 20 ans, était mort samedi midi. Les jours des deux autres jeunes, dont l'un gravement blessé, ne sont pas en danger, a rapporté le parquet. Celui-ci a précisé que l'information judiciaire ouverte a permis à ce stade de "contredire" les "rumeurs" d'un contrôle de police survenu juste avant l'accident.

Présence d'un sentier. "La zone du choc, qui n'est pas éclairée, est en principe inaccessible au public", a indiqué le parquet. Menées par la sûreté urbaine de Lille, "les investigations ont cependant permis de constater l'existence d'un sentier, emprunté semble-t-il pour servir de raccourci en longeant les voies de chemin de fer". "Le train, qui effectuait la liaison Lille-Calais, venait de prendre le départ de la gare de Lille-Flandres", relate le parquet. Lorsqu'il a aperçu les quatre silhouettes, le conducteur, qui respectait les limites de vitesse, "a actionné le freinage d'urgence et l'avertisseur sonore du train, mais n'a pu éviter le choc".

Rassemblement de soutien lundi soir. Samedi soir, une vingtaine de jeunes avaient manifesté dans un quartier de Lille proche de l'accident, incendiant cinq voitures et des poubelles. Une personne avait été interpellée. Un rassemblement de soutien aux victimes devait être organisé lundi soir dans leur quartier.