Ligonnès : l'émotion des proches et des amis

  • A
  • A
Ligonnès : l'émotion des proches et des amis
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les funérailles d'Agnès Dupont de Ligonnès et ses enfants ont eu lieu jeudi en l'église Saint-Félix.

Les amis et les proches d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants, âgés de 13 à 20 ans, leur ont rendu jeudi un dernier hommage, lors de leurs funérailles organisées en l’église Saint-Félix de Nantes. Tous ont été retrouvés morts, il y a une semaine, dans la maison familiale. Plusieurs centaines de personnes se sont pressées, certaines avec des fleurs à la main, dans l'édifice.

L’église Saint-Félix était celle que fréquentait la famille Dupont de Ligonnès. Le plus jeune des enfants, Benoît, y était enfant de chœur.

"Nous t'aimons"

Le prêtre a accueilli à l'entrée de l'édifice religieux la famille des disparus, arrivée en bus peu auparavant alors que sonnaient les cloches. Le maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, était présent. Les proches des victimes ont demandé aux médias de "respecter leur douleur". Ils avaient annoncé la tenue d’une cérémonie "sans fleurs ni couronnes".

Pendant la cérémonie, de nombreux messages d'amour et d'amitié ont été délivré aux cinq membres de la famille Dupont de Ligonnès, Agnès, 48 ans, et ses quatre enfants Thomas, 20 ans, Arthur, 18 ans, Anne, 16 ans et Benoît, 13 ans. Une amie de la mère de famille, Nathalie, a lu un texte à sa mémoire, en rappelant son "sourire malgré les difficultés cachées" et "la profonde espérance qui l'habitait". Une jeune fille, interrompue par les larmes, a évoqué Thomas : "nous aurions aimé vivre beaucoup plus de moments avec toi, nous t'aimons".

"Tu aurais voulu qu'on fête ta vie, pas que l'on pleure ta mort" :

D'Arthur, Laure, a rappelé "ses blagues pas toujours drôles", avant de lancer : "aujourd'hui, c'est ton incroyable gentillesse qui nous manque". A son sujet, Marie a aussi évoqué "un frère, un ami exemplaire". D'Anne, Clémentine a rappelé "les rires, les pleurs, les complicités partagés". Et, a-t-elle lancé, "tu laisses derrière toi tellement d'amis qui pleurent ton départ".

"L'abattement et la colère"

Dans un message, l'évêque de Nantes, Mgr Jean-Paul Jammes, a évoqué cette épreuve "très grande". Selon lui, "c'est l'abattement, la colère, un abîme d'absurde et de non sens".

A la fin de la célébration, les portes de l'édifice religieux se sont ouvertes afin de permettre aux centaines de personnes qui n'avaient pu pénétrer à l'intérieur de l'église, trop petite, d'entrer pour bénir les cercueils. L'émotion était très vive parmi les proches et les amis, visages sombres et recueillis, qui se sont succédés en une longue procession pour bénir les cercueils. Des photos des enfants était disposées sur leur cercueil. Et une bougie était allumée sur celui de Thomas.

L'inhumation des cinq membres de la famille aura lieu samedi, à Noyers-sur-Serein, dans l'Yonne, le berceau de la famille d'Agnès Dupont de Ligonnès.

Son mari, Xavier, est toujours activement recherché, visé par un mandat international. Il a été vu pour la dernière fois le 15 avril à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var.