L'homme qui a foncé sur la pizzeria "avait absorbé une quantité importante de médicaments"

  • A
  • A
L'homme qui a foncé sur la pizzeria "avait absorbé une quantité importante de médicaments"
Treize personnes ont été blessées et une fillette a été tuée lundi soir à Sept-Sorts. @ AFP
Partagez sur :

Une voiture a foncé lundi soir sur une pizzeria à Sept-Sorts, en Seine-et-Marne. Selon une source judiciaire, il avait absorbé une quantité importante de médicaments.

L'homme qui a foncé sur une pizzeria lundi soir à Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, faisant un mort et 13 blessés, "avait absorbé une quantité importante de médicaments" et présente de "graves troubles psychologiques", a indiqué mardi matin le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger. En garde-à-vue, "il a confirmé qu'il avait absorbé une quantité importante de médicaments", a-t-il souligné, précisant que "les propos qu'il tient pour l'instant ne permettent pas d'établir son mobile". Le bilan des victimes est inchangé, a-t-il aussi déclaré.

Le pronostic vital de 5 blessés n'est plus engagé. Le pronostic vital de cinq blessés pris en charge à Paris dans quatre hôpitaux "n'est plus engagé", a par ailleurs indiqué à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). C'est le cas notamment du petit frère, âgé de trois ans et admis à l'hôpital Necker, de l'adolescente tuée lundi soir. Outre la jeune fille d'une douzaine d'années décédée et les cinq personnes blessées gravement, huit personnes avaient été blessées légèrement, avait fait savoir le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Le mobile terroriste écarté. Si le caractère délibéré de l'acte ne fait pas de doute pour les autorités, le procureur adjoint de Meaux, a rapidement fait savoir qu'"à ce stade de l'enquête", il écartait le "mobile terroriste". Le conducteur, habitant à La Ferté-sous-Jouarre, est inconnu des services de renseignements comme de la justice, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Il a déclaré en garde à vue "avoir tenté de mettre fin a ses jours sans succès" dimanche et "aurait décidé de recommencer de cette manière-là", avait rapporté après le drame une source judiciaire.