Sivens : des traces d'explosif sur les vêtements de Rémi Fraisse

  • A
  • A
Sivens : des traces d'explosif sur les vêtements de Rémi Fraisse
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'analyse des vêtements du jeune opposant au barrage de Sivens révèle des traces de TNT, un explosif contenu dans les grenades offensives des gendarmes. 

L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, dimanche sur le site du barrage contesté de Sivens, dans le Tarn, privilégie la thèse d'un décès dû à une grenade offensive lancée par les gendarmes. Cette nouvelle orientation intervient après la découverte de traces de TNT sur ses vêtements, a annoncé mardi le procureur d'Albi. D'après nos informations, une trentaine de ces grenades offensives ont été lancées samedi à Sivens. L'une d'elle pourrait donc s'être glissée entre le dos et le sac à dos de Rémi Fraisse.

>> LIRE AUSSI - Le point sur l'affaire du barrage de Sivens

Une grenade offensive lancée par les gendarmes ? "On a retrouvé des traces de TNT, sur certains scellés, provenant des effets vestimentaires de la victime", a annoncé le procureur Claude Dérens à la presse. Ces résultats "orientent donc l'enquête, puisque la mise en oeuvre d'un explosif militaire de type 'grenade offensive' semble acquise au dossier", a dit le magistrat, qui a précisé que "le TNT figure dans la composition des charges des grenades lacrymogènes ou offensives utilisées par les gendarmes".

D'après nos informations, une trentaine de grenades offensives ont été lancées samedi lors des affrontements entre les policiers et les manifestants à Sivens. L'une d'elle ce serait - et c'est le pire scénario - glissée entre le dos et le sac à dos de Rémi Fraisse, au contact de sa colonne vertébrale.

>> LIRE AUSSI - Mort de Rémi Fraisse à Sivens : les scénarios possibles

Victime d'une explosion dans le dos. Selon les premiers éléments dévoilés lundi, l'étudiant en botanique a été victime d'une explosion dont l'enquête doit déterminer si elle a été causée par une grenade des forces de l'ordre. Rémi Fraisse a été touché dans le haut du dos par un objet qui a explosé, c'est ce qu'a révélé l'autopsie. Il a été projeté sur le sol, avant de mourir sur le coup. Selon les informations d'Europe 1, son corps a été retrouvé faisant face aux gendarmes mobiles. 

Deux plaintes déposées par la famille. L'avocat a confirmé mardi avoir déposé deux plaintes : l'une pour "homicide volontaire" et l'autre pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner".Une manifestante présente sur le site entend aussi engager des poursuites pour violences.