Les travaux surfacturés du "clan Woippy"

  • A
  • A
Les travaux surfacturés du "clan Woippy"
@ maxppp
Partagez sur :

En Moselle, la police a mis la main sur une vaste escroquerie à l’égard de personnes âgées.

16 personnes ont été interpellées mardi à Woippy et Metz-en-Moselle, dans le cadre d’une enquête sur une vaste escroquerie visant des personnes âgées. Six d’entre elles ont été mises en examen pour "abus de faiblesse, escroquerie en bande organisée, fraude aux prestations sociales et association de malfaiteurs".

Sous couvert d'entreprises parfois fictives, des escrocs d'un même clan familial, surnommé "le clan Woippy", ciblaient uniquement les personnes âgées, et leur faisaient croire, par exemple, que leur toiture avait absolument besoin d'être réparée ou qu’ils avaient de travaux de maçonnerie à effectuer.

Quatre sociétés sont dans le collimateur de la justice : France Rénovation, Société Kempfer B., Allo Service Toiture et Utilitaire de l’Est. Devis à la va-vite, signatures un peu contraintes, les victimes manipulées se retrouvaient vite prises au piège. Et au fur et à mesure de l’avancée des travaux, la facture augmentait. "Une fois les travaux commencés, elles se sentaient contraintes de devoir payer quel que soit la facture finale. Certaines personnes y ont quasiment laissé toutes leurs économies", explique le commissaire Raphaël Kowalski, chef de la sûreté départementale de Moselle.

Au total, les arnaqueurs auraient floué plus de 70 personnes. Un chiffre provisoire, car d'autres victimes se manifestent tous les jours auprès des policiers. "Certains n’ont pas déposé plainte par honte de s’être laissés avoir", ajoute le commissaire Raphaël Kowalski. Le préjudice est estimé à 500.000 euros.