Les restes humains sont ceux d'Alexandre

  • A
  • A
Les restes humains sont ceux d'Alexandre
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les restes humains découverts à Pau appartiennent au jeune Palois, a indiqué vendredi le parquet.

L'enquête sur la mystérieuse disparition d'Alexandre va désormais entrer dans une "nouvelle phase" après la confirmation vendredi que les restes humains découverts cette semaine sous une digue étaient bien ceux du cadavre démembré de l'adolescent. "Les résultats ont été très significatifs. Les expertises ADN démontrent que les ossements retrouvés sont ceux d'Alexandre Junca", a indiqué vendredi lors d'un point presse à Pau le procureur de la République, Jean-Christophe Muller.

Ces restes "représentent la quasi-totalité du corps de l'adolescent", a-t-il précisé, ajoutant que "les ossements retrouvés" et expertisés à l'institut médico-légal de Bordeaux pourraient sans doute dévoiler la date du décès.

Selon les premières analyses, les os auraient "été découpés dans les mêmes conditions de temps et de moyens" que le fémur, tranché post-mortem, et retrouvé le 26 juin dans le Gave, la rivière qui traverse Pau, 500 m en aval des fouilles menées de mardi à jeudi.

Les débris retrouvés au milieu de gravats

Les nombreux débris humains trouvés depuis mercredi ont été découverts dans un amoncellement de gravats qui avaient été précipités dans le Gave précisément entre la date de la disparition du jeune homme et la découverte de son fémur. Ces gravats devaient servir de digue provisoire en attendant la construction d'une digue définitive au cours de l'été. Une des questions à résoudre pour les enquêteurs sera de déterminer si les gravats avaient été jetés sur le corps déjà présent au fond de l'eau ou si ce dernier avait été placé dans un des camions de gravats.