Les portes de l'Hyper Cacher vont rouvrir

  • A
  • A
Les portes de l'Hyper Cacher vont rouvrir
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

L'épicerie cacher où a eu lieu la meurtrière prise d'otages d'Amedy Coulibaly, le 9 janvier dernier, devrait rouvrir d'ici environ deux semaines.

L'info. Cette épicerie casher, située porte de Vincennes à Paris, a été le théâtre d'une sanglante prise d'otages par Amedy Coulibaly, 48 heures après l'attentat contre Charlie Hebdo, le 7 janvier. Aujourd'hui, la direction se prépare à rouvrir le magasin car, selon elle, c'est la meilleure réponse à donner aux terroristes.

Devant l'Hyper Cacher, les barrières qui délimitent le périmètre de sécurité sont toujours en place. Des patrouilles de policiers se relaient jour et nuit, et autour du magasin, les parterres de fleurs en hommage aux victimes, n'ont pas bougé. C'est à l'intérieur que tout le monde s'active.

Une réouverture d'ici 15 jours. Du sol au plafond, toute la boutique de la porte de Vincennes a été refaite pour effacer les stigmates de la prise d'otages durant laquelle quatre personnes ont été abattues. Après des semaines de travaux et de reconstruction, les ouvriers confirment que le chantier est sur le point d'être achevé. Dans les prochains jours, une réunion de la direction doit d'ailleurs avoir lieu afin de déterminer la date de réouverture de l'épicerie qui devrait intervenir dans deux semaines environ.

>> LIRE AUSSI - Porte de Vincennes : "l'immeuble a presque tremblé"

Des ex-salariés encore choqués. Le temps de régler les derniers détails, notamment le plus important : la question du personnel. Car pour l'instant, tous les employés de la boutique sont en arrêt maladie de longue durée. Certains sont encore traumatisés et ne veulent plus remettre un pied dans le supermarché, comme l'ancien patron du magasin qui ne reviendra pas travailler.

La direction du groupe devrait donc faire appel au personnel de ses autres magasins Hyper Cacher pour assurer la réouverture de celui de la porte de Vincennes. Tous les postes seront pourvus sur la base du volontariat.