Les locaux de l'UMP à Toulouse saccagés

  • A
  • A
Les locaux de l'UMP à Toulouse saccagés
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Des individus revendiquant leur "solidarité aux réfugiés de Calais" ont vandalisé le local de l'UMP Haute-Garonne, mardi en plein après-midi.

La revendication a surpris les responsables locaux de l'UMP. Mardi vers 16 heures, une dizaine d'individus masqués, revendiquant leur "solidarité aux réfugiés de Calais", ont vandalisé le siège de l'UMP Haute-Garonne à Toulouse. Ce commando s'est emparé du mobilier du bureau, de dossiers, d'ordinateurs et a tout jeté par les fenêtres, sur la chaussée.

Deux inscriptions, "Expulsons l'UMP" et "Solidarité aux réfugiés de Calais", ont par ailleurs été taguées sur les murs extérieurs du bâtiment. Un tract a également été laissé sur place, avec les mêmes revendications, intitulé "l'UMP de Calais expulse : expulsons l'UMP".

Interrogé, le porte-parole de l'UMP 31 Pierre Esplugas a dénoncé "des méthodes violentes et inacceptables". "Ces gens se trompent de bouc émissaire : l'UMP n'est en rien responsable des expulsions de Calais", a-t-il déclaré en se référant au gouvernement socialiste. Et en ce qui concerne le démantèlement du camp de Sangatte en 2002 alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur, Pierre Esplugas a exprimé sa "surprise" à la lecture du tract en sa possession, jugeant que "la question de Sangatte était ancienne".

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP), a fait part de son indignation et l'UMP de Haute-Garonne a décidé de porter plainte.