Les douanes lui vendent une voiture volée

  • A
  • A
Partagez sur :

L'acheteur d'un véhicule vendu par les douanes s'est vu notifier une interdiction de rouler : la voiture était déclarée volée en Espagne.

Les ventes aux enchères des douanes sont d'ordinaire l'occasion de faire des bonnes affaires. Mais pas cette fois-ci. En octobre dernier, raconte Ouest-France, un habitant de Clichy (Hauts-de-Seine) s'est rendu à une vente aux enchères organisée par l'administration des douanes du Havre.

Après rénovation, la voiture lui a coûté 20.000 euros. Lourdement handicapé, il vient pour y acheter un véhicule adapté à sa situation. En l'occurrence, il jette son dévolu sur un véhicule Mercedes à boîte automatique. En prenant en compte la remise en état de celui-ci, qui était nécessaire avant toute mise en circulation, son achat lui a coûté 20.000 euros.

Mais, l'homme ne va pas pouvoir utiliser son véhicule récemment rénové. Au moment de procéder à son immatriculation, il lui est notifié que le véhicule est déclaré comme ayant été volé en Espagne. En clair, les douanes lui ont vendu une voiture qui n'est donc pas autorisée à rouler. 

Le ministère de la Justice saisi. L'acheteur a porté plainte contres les douanes pour recel de bien provenant d'un vol. Le ministère de la Justice a également été saisi, bien que les douanes précisent que les conditions de vente stipulent qu'aucune réclamation ne peut leur être adressée.