Les braqueurs de banque étaient des ados

  • A
  • A
Les braqueurs de banque étaient des ados
Partagez sur :

Deux ados ont attaqué un homme près d’une banque de l’Oise. Pour rien. Ils ont été mis en examen.

L’INFO. La petite cité de Ribécourt-Dreslincourt, dans l’Oise, a été le théâtre d’un braquage peu banal dans la nuit de lundi à mardi. Deux adolescents, âgés de 14 et 15 ans, ont attaqué un homme qui déposaient des sacs dans une banque, avant de prendre la fuite à bord d’un moto de grosse cylindrées. Alertés, les gendarmes ont pu intercepter les apprentis braqueurs dans leur fuite. Les deux garçons ont été mis en examen mercredi soir à Compiègne pour vol a main armée. Celui de 15 ans a été incarcéré et l'autre placé en centre fermé.

Sept sacoches dérobées. Les faits se sont déroulés dans la nuit de lundi à mardi, sur la commune de Ribécourt-Dreslincourt, dans l’Oise. Vers minuit, la camionnette d'un chauffeur livreur s’arrête pour déposer une sacoche dans le coffre extérieur d'une banque. A ce moment, deux hommes casqués, gantés et armés surgissent derrière lui. Ils lui assènent des coups sur la tête et ils lui intiment l'ordre de se mettre à genou. Ils lui prennent alors les clés du coffre de sa camionnette et y récupèrent sept autres sacoches avant de prendre la fuite sur une grosse moto noire.

Une course-poursuite. Le livreur, 26 ans, assez sérieusement blessé, appelle les gendarmes qui repèrent la moto à dix kilomètres de là. La course-poursuite s’engage jusqu’au moment où le deux-roues fait une sortie de route. Les deux malfaiteurs s'enfuient alors à pied à travers champs. Un premier individu est rattrapé immédiatement puis le second, quelques heures plus tard, dans l'Aisne. Ils n'ont que 14 et 15 ans et n'ont, par définition, pas de permis moto. Ils ont emprunté le véhicule, une 650 cm ³,  à un des membres de la famille de l’un d’eux.  

Du courrier pour seul butin. Les deux adolescents avaient préparé leur coup depuis près d’une semaine en procédant à des repérages. Mais, ce qu’ignoraient les braqueurs en herbe, c'est que les fameuses sacoches ne contenaient que du courrier.