Lens : tué lors de son interpellation

  • A
  • A
Lens : tué lors de son interpellation
@ MAX PPP
Partagez sur :

L'homme aurait poignardé un policier lors de son arrestation. Des échauffourées ont ensuite éclaté.

L'INFO. Un homme de 26 ans a été tué par un policier jeudi en fin de matinée, lors de son interpellation à  son domicile de Montigny-en-Gohelle, dans le quartier de la Plaine, près de Lens, dans le Pas-de-Calais. Un policier a également été blessé lors l'intervention.



Agrandir le plan

Un policier blessé à l'abdomen.  L'homme était recherché par la police après avoir tenté jeudi matin, muni d'une paire de ciseaux, d'extorquer de l'argent à la gérante d'un hôtel où il avait passé la nuit, à  Fontaine-Notre-Dame, près de Cambrai, dans le Nord. Il avait ensuite pris la fuite en voiture. Peu après 11 heures, une patrouille de quatre policiers s'est rendue au domicile du suspect, identifié grâce à sa voiture, pour l'interpeller. "Cela s'est mal passé", a résumé une source judiciaire.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect se serait précipité sur l'un des policiers qui aurait alors ouvert le feu en direction de ses jambes. Le suspect serait ensuite revenu à la charge, frappant le policier au thorax avant que celui-ci ne tombe à terre. Un de ses collègues aurait alors tiré en direction du suspect, l'atteignant à l'abdomen. L'homme est mort sur place. Les jours du policier blessé ne sont pas en danger, a-t-on indiqué de même source. L'homme tué avait une condamnation à son casier judiciaire pour détention de stupéfiants.

Heurts avec les habitants du quartier. Des échauffourées ont ensuite éclaté dans ce quartier de Montigny-en-Gohelle. "Quelques poubelles ont brûlé", a précisé la préfecture du Pas-de-Calais. Une trentaine de personnes de tous âges, faisaient toujours face en fin d'après-midi aux forces de police, cibles de quelques jets de pierres, a confirmé la préfecture, qui parlait de "tension". "Les autorités, qui estimaient que la situation était sous contrôle, ont tout de même lancé "un appel au calme".