L'enquête pour viol contre Julian Assange en Suède classée sans suite

  • A
  • A
L'enquête pour viol contre Julian Assange en Suède classée sans suite
L'enquête pour viol contre Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a été classée sans suite en Suède. @ BEN STANSALL / AFP
Partagez sur :

Le parquet suédois a annoncé vendredi qu'il abandonnait ses poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. La police britannique s'est dite "obligée" de l'arrêter s'il sortait de l'ambassade pour un autre délit. 

Il était soupçonné de viol depuis des années. Le parquet suédois a annoncé vendredi qu'il abandonnait ses poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks,Julian Assange, refermant une saga judiciaire qui durait depuis 2010. "La procureure Marianne Ny a décidé de classer sans suite l'enquête pour viol présumé contre Julian Assange", a indiqué le parquet dans un communiqué. La justice suédoise avait émis un mandat d'arrêt européen en 2010 à l'encontre de l'Australien. Pendant des années, la justice suédoise estimait qu'il restait "soupçonné de viol" et qu'il existait "un risque qu'il se soustraie à des poursuites judiciaires ou à une condamnation", rejetant toute demande de levée du mandat d'arrêt.

Libre de quitter l'ambassade "quand il veut". Un des nombreux avocats de Julian Assange a confié être "très content et très ému" de la décision du procureur suédois d'abandonner les poursuites contre son client. "Cela fait trop longtemps qu'on attendait cette décision, que le procureur suédois a mis plus de six ans à prendre, Julian Assange a été victime d'un abus de procédure énorme", a relevé Christophe Marchand. Son avocat suédois, Per Salmuelsson, a estimé à Stockholm que l'Australien "est libre de quitter l'ambassade quand il veut".



"Obligée" d'arrêter le fondateur de WikiLeaks. Pas sûr qu'il ne soit pas appréhendé dans les rues de Londres. La police britannique s'est dite "obligée" vendredi d'arrêter Julian Assange s'il sort de l'ambassade d'Equateur à Londres où il est réfugié depuis près de 5 ans. "Maintenant que les autorités suédoises ont abandonné leur enquête, il reste recherché pour un délit bien moins sérieux. La police londonienne fournira des moyens proportionnés à ce délit", indique un communiqué. Il avait violé en 2012 les conditions de sa liberté sous caution au Royaume-Uni.