L'école maternelle de Magnanville sous le choc

  • A
  • A
Partagez sur :

Les enfants de l'école maternelle de Magnanville, où l'enfant du couple tué est scolarisé, sont sous le choc. 

REPORTAGE

Le drame bouleverse la commune de Magnanville, et notamment l'école maternelle où le fils du couple tué est scolarisé. Mardi soir, déjà, les langues se déliaient à la sortie de l'école des Marronniers : "Il y a un homme qui a tué le chef de la police, et après il a tué sa femme", raconte la fille de 6 ans d'Isabelle, également mère d'un garçon de 8 ans.

"C'est choquant d'entendre ça". "Dès le réveil je leur ai dit", précise la mère de famille. "On a évoqué les faits mais sans leur dire mes peurs, mes doutes". La fillette ajoute ensuite : "Le garçon, il a été sauvé, il a été emmené à l'hôpital. La maîtresse, elle nous l'a dit cet après-midi". Son frère semble également sous le choc. "Mon fils ce matin me disait 'ce petit enfant, j'espère que les autorités lui diront la vérité, que ses parents sont morts', par exemple. C'est assez choquant d'entendre ça", confie Isabelle.

Entendu sur Europe 1
Ce n'est pas cool de se faire tuer

"Tous les enfants n'ont pas pris la parole". Interrogés par la maîtresse sur ce double assassinat, tous les enfants n'ont pas souhaité prendre la parole. La fille d'Isabelle, si. Qu'a-t-elle dit ? "Je n'ai pas envie de le dire", rétorque-t-elle. Face aux explications de la maîtresse, une seule phrase résume la pensée générale : "Ce n'est pas cool de se faire tuer".