Le voleur trahi par un bisou

  • A
  • A
Le voleur trahi par un bisou
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un homme de 20 ans, soupçonné d'avoir séquestré une bijoutière, a été identifié grâce à l'ADN qu'il a laissé sur la joue de la commerçante.

Il pensait la réconforter après les minutes d'angoisses qu'il venait de lui faire endurer, mais le bisou qu'il a laissé sur la joue de sa victime a mené les policiers droit à lui. Un jeune homme de 20 ans a été identifié grâce à l'ADN qu'il a laissé sur la peau de la jeune femme, rapporte Le Parisien. Son ADN était enregistrée au Fichier national des empreintes génétiques : il venait tout juste d'être incarcéré.

Le 27 avril dernier, deux hommes agressent la gérante d'une bijouterie à son domicile, à Paris. Ils l'attachent, l'aspergent d'un liquide qu'ils disent être de l'essence et menacent de lui mettre le feu. Paniquée, la jeune femme confie les codes du système d'alarme et du coffre-fort de la boutique. Puis pendant que l'un des deux agresseurs se rend au magasin, l'autre reste auprès de la victime, le temps de vérifier que les informations qu'elle a données sont véridiques.

Mais au moment de la libérer, le braqueur resté avec la victime commet le geste qui le perdra : il l'embrasse sur la joue. La police scientifique a ainsi pu prélever sur la peau de la bijoutière de précieuses cellules de l'agresseur.

Placé en garde à vue, il a fini par reconnaître les faits et expliqué qu'il voulait "atténuer son traumatisme".