Le voleur rend son butin…avec des chocolats

  • A
  • A
Le voleur rend son butin…avec des chocolats
Les voleurs de Laurent Lambert lui ont rendu ses montres, avec un mot d'excuses et une boîte de chocolats.@ MaxPPP
Partagez sur :

Un cambrioleur de bijouterie d'Annecy a remis les montres avec un mot d’excuses et des chocolats.

C'est ce qu'on appelle un gentleman cambrioleur. A Annecy, en Haute-Savoie, un malfaiteur a décidé lundi de rendre le butin qu'il avait dérobé deux jours plus tôt à un bijoutier, allant même jusqu'à envoyer à sa victime une lettre d'excuses et une boîte de chocolats.

Le butin restitué.  C’est à la fleuriste du quartier que le voleur a décidé de ramener les montres volées. Vêtu d’un bonnet et de lunettes de soleil, il a remis un gros colis à la commerçante, avant de prendre la fuite rapidement en lui disant : "C’est pour le bijoutier". Cette attitude a d'ailleurs effrayé la commerçante qui a d'abord cru à une bombe.

Des chocolats et un mot d’excuse. "La fleuriste m’a appelé, et elle m’a dit ‘j’ai peur’", a raconté le bijoutier Laurent Lambert, joint par Europe 1. Demandant à fleuriste de décrire la boîte, Laurent Lambert a compris qu’il s’agissait des montres qu’on lui avait dérobées. "Ils avaient joint au sac un message et une boîte de chocolats Mon chéri", a expliqué le bijoutier. Le message qui accompagnait le butin, succinct, disait ceci : "Désolé, et bonne année". "J’ai cru que c’était une blague", s’amuse le bijoutier. Avant d’ajouter : "c’est un conte de Noël".

Le cambriolage avait mal tourné. Reste que le geste du cambrioleur n’a vraisemblablement rien de désintéressé. Car samedi après-midi, quand il a entrepris avec des complices de faire sauter au pied-de-biche la vitrine de la bijouterie, le cambriolage ne s’est pas passé comme prévu. En effet, alors que le gang venait de faire main basse sur un coffret contenant des montres d'une valeur de 3.300€, l'un des complices a été rattrapé par le bijoutier épaulé par le boucher du quartier, avant d’être remis à la police et placé en garde à vue.

Pour un jugement plus clément ? Alors que ce dernier doit être jugé en comparution immédiate lundi, l'un de ses complices a visiblement voulu faire acte de repentance en rendant le butin dérobé et ainsi, obtenir une certaine clémence de la part de la justice. Le bijoutier, lui, n'a pas été sensible au geste et a décidé de maintenir sa plainte.