Le village de la policière tuée sous le choc

  • A
  • A
Le village de la policière tuée sous le choc
Le quartier des Champ-Fleuris, dans le village de Berry-Bouy, où résidait la victime.@ Google Street View
Partagez sur :

REPORTAGE - L'émotion est forte à Berry-Bouy, dans le Cher, où résidait la brigadière assassinée.

Dans le village de Berry-Bouy, où habitait la policière assassinée vendredi à coups de sabre dans la préfecture de Bourges, c'est la consternation qui règne. "C'est le choc, on ne comprend pas. C'est triste", témoigne au micro d'Europe 1 Magali et Sébastien, voisin de la victime. "Partir au boulot le matin et se demander si on va rentrer chez soi", se lamente Sébastien.

Une personne "réservée mais sympathique"

Anne Pavageau, la brigadière tuée vendredi, était mariée depuis juin dernier et mère de deux enfants. Elle avait 30 ans. "C'était quelqu'un d'un peu réservée mais très sympathique", témoigne Magali. "On la voyait partir le matin emmener les enfants à l'école et chez la nourrice", ajoute Sébastien.

Quand Sébastien est allé présenté ses condoléances au mari de la victime vendredi, il a trouvé un homme "sidéré", qui ne réalisait pas ce qu'il venait de se passer. Les habitants de la commune ont organisé une collecte pour soutenir la famille de la victime.