Le samu accusé après la mort d'un bébé

  • A
  • A
Le samu accusé après la mort d'un bébé
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Une famille a porté plainte contre le Samu après le décès d'un nourrisson.

L'info. "Ces médecins ne méritent pas d'exercer." C'est avec une colère froide que Jean-Marie Demaret raconte les dernières heures de son petit-fils. Enzo est mort fin mai à l'hôpital d'Abbeville, dans la Somme, alors que le Samu avait refusé de prendre en charge le nourrisson de quatre mois, né grand prématuré. La famille du bébé a porté plainte contre le Samu pour non-assistance à personne en danger et négligence. Une information judiciaire a été ouverte.

Le nourrisson "tout blanc, tout froid". Le père d'Enzo avait appelé les secours le 18 mai 2013, alors que le bébé de quatre mois, né à seulement 5 mois de grossesse et qui pesait alors à peine 800 grammes, n'allait pas bien. "Nous avons appelé le 15, en leur expliquant l'état du bébé. Il avait du mal à respirer, il avait changé de couleur, il était tout blanc, tout froid", raconte Jean-Marie Demaret sur Europe 1.

"Rien d'alarmant". Mais le Samu n'envoie pas d'équipe sur place. "On nous a répondu qu'il n'y avait rien d'alarmant et qu'il ne fallait pas s'inquiéter. Selon eux, le bébé était en train de se désencombrer", explique le grand-père de l'enfant. "Ils n'ont jamais voulu se déplacer", dénonce-t-il. C'est finalement l'épouse de Jean-Marie Demaret qui emmène Enzo à l'hôpital. "Ils l'ont pris en main et une heure après, le petit était décédé", dénonce le grand-père.

"C'est une honte". "Quand on appelle le Samu pour un bébé de 4 mois, ils ne se déplacent pas, c'est une honte", s'emporte le grand-père. La famille d'Enzo a donc porté plainte. "J'attends que justice soit faite. Et s'il faut exhumer le petit pour qu'il y ait une autopsie, on le fera. Je veux que ces médecins soient sanctionnés, ils ont tué un bébé de 4 mois qui ne demandait qu'à vivre", fustige-t-il.