Le ravisseur de Rifki condamné pour agression sexuelle

  • A
  • A
Le ravisseur de Rifki condamné pour agression sexuelle
@ AFP
Partagez sur :

Avant d'enlever Rifki, 4 ans, en août, le ravisseur avait agressé un autre mineur en juin 2015, un fait pour lequel il a été condamné mardi. 

Le ravisseur présumé du petit Rifki a été condamné mardi à un an de prison dont 6 mois avec sursis pour agression sexuelle, rapporte Ouest-France. Le tribunal correctionnel de Rennes a suivi les réquisitions du parquet, précise le quotidien régional. 

Une première agression en juin. Ahmed Ansuifoudine, 24 ans, était déjà connu des services de police lors de son interpellation après l'enlèvement du petit Rifki en août pour des faits de vol, tentative de vol avec effraction et usage de stupéfiants. Surtout, il faisait "d'ores et déjà l'objet de poursuites pour des faits d'agression sexuelle au préjudice d'un mineur de quinze ans", intervenu en juin 2015 chez un compatriote qui l'hébergeait à Rennes, avait indiqué le parquet. C'est pour cette affaire qu'il a été condamné mardi. 

Un rapt et un "geste déplacé" en août. Le 15 août 2015, Ahmed Ansuifoudine, originaire de Mayotte, avait aussi enlevé Rifki, 4 ans, l'enfant d'une autre famille qui l'hébergeait à Rennes. L'alerte enlèvement avait été déclenchée et le garçonnet avait été retrouvé le lendemain à Libourne, en Gironde. Le ravisseur, animateur social de profession, avait été interpellé. Il avait reconnu pendant sa garde à vue un "geste déplacé" sur Rifki.