Le père de la fillette handicapée écroué

  • A
  • A
Le père de la fillette handicapée écroué
MAXPPP@ MAXPPP
Partagez sur :

L'homme a reconnu "avoir étouffé" sa fille de 6 ans et a parlé d'un "geste de désespoir".

Un père de famille a reconnu mardi avoir mis fin aux jours de son enfant en l'étouffant à Boulancourt, près de Nemours, en Seine-et-Marne. Devant les gendarmes, l'homme a avoué "avoir étouffé" sa fille lundi soir car c'était, selon ses mots, "devenu une charge trop lourde". Il a parlé d'un "geste de désespoir" et admis qu'il "y avait déjà pensé" dans le passé.

L'homme, déféré mercredi après-midi au parquet de Melun, a été mis en examen dans la soirée pour "assassinat sur mineur de moins de 15 ans par ascendant". Présenté dans la soirée à un juge des libertés et de la détention, il a été placé sous mandat de dépôt et écroué, conformément aux réquisitions du parquet. Il encourt la perpétuité.

Une fillette lourdement handicapée

Le père, qui n'a pas esquivé les questions des enquêteurs, s'est livré spontanément aux enquêteurs. "C'est la spirale d'un homme qui perd pied peu à peu", a indiqué à Europe 1 une source proche du dossier.

La fillette âgée de 6 ans avait un handicap lourd, cérébral et moteur, l'obligeant à être en fauteuil roulant et avec des "difficultés de parole". Elle était prise en charge depuis peu, 5 jours par semaine, par un institut spécialisé avec un taxi médicalisé matin et soir. Une situation très délicate à gérer pour la famille, qui n'avait pas de difficultés matérielles, selon les informations recueillies par Europe 1, et recevait l'aide maximale du Conseil général pour le handicap de leur fille.

L'épouse, considérée comme très fragile et dépressive, avait arrêté de travailler. Choquée, elle a été évacuée par les pompiers et hospitalisée. Le couple n'avait pas d'autres enfants.