Le mystérieux assassinat d'un élu vendéen

  • A
  • A
Le mystérieux assassinat d'un élu vendéen
Une voiture brûlée (illustration prétexte).@ Maxppp
Partagez sur :

ÉNIGME - La découverte de son corps dans le coffre d'une voiture en feu a plongé tout un village dans la stupeur.

L'INFO. Les 8.000 habitants de la commune d'Aizenay, en Vendée, ont encore du mal à réaliser. Mais la police est formelle : le cadavre découvert samedi dans le coffre d'une voiture en feu à Nantes est bien celui de Roland, l'élu municipal, l'ancien instituteur du village. Pourquoi cet homme apparemment "sans histoires" a-t-il été assassiné ? C'est le mystère que tente d'élucider la PJ de Nantes.

 Un homme ordinaire. Après avoir été instit d'Aizenay, Roland était devenu conseiller pédagogique à l'inspection académique. Agé de 57 ans, il était aussi, depuis 2008, conseiller municipal d'opposition dans la commune. Séparé, il était père de deux enfants.

"Unanimement apprécié". Joël, un ami de trente ans de Roland, a décrit à Europe1 un homme "calme, gentil et pondéré… à l'opposé de toute cette violence dont il a été victime". Selon l'autopsie, la victime a d'abord été tuée à l'arme blanche avant d'être placée dans le coffre de sa propre voiture, véhicule qui a été incendié. "Il s'est surement trouvé au mauvais endroit au mauvais moment", estime Joël qui parle de quelqu'un d'"unanimement apprécié".

Des détails troublants. Quand le corps de Roland a été découvert, cela faisait 24 h que ses enfants n'arriveraient plus à le joindre. Son véhicule en feu a été retrouvé à Nantes, à 60 km de chez lui. Dans le coffre, le corps de la victime était nu. Il y aussi ces étranges SMS envoyés depuis son portable, des textos truffés de fautes qui ne lui ressemblaient pas.  L'enquête confiée à la police judiciaire de Nantes ne fait que débuter.