Le meurtrier de la joggeuse écroué

  • A
  • A
Le meurtrier de la joggeuse écroué
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’homme a été mis en examen pour "enlèvement", "séquestration", "viol avec arme" et "meurtre".

Il risque la réclusion criminelle à perpétuité. L’homme soupçonné d’avoir tué Natacha, une jeune joggeuse, dimanche à Marcq-en-Baroeul, dans le Nord, a été mis en examen mardi pour "enlèvement", "séquestration", "viol avec arme" et "meurtre". Il était passé aux aveux après quelques heures d’interrogatoire.

En liberté conditionnelle depuis un an

Dans la foulée, cet homme de 39 ans a été écroué. Ce récidiviste, condamné à dix ans de prison en 2006, bénéficiait d’une mesure de libération conditionnelle depuis un an. C’est lui qui avait indiqué aux enquêteurs le lieu, sur un chemin près de la forêt de Phalempin, où le corps de Natacha a été retrouvé dans la nuit de lundi à mardi. La jeune femme avait été enlevée à une vingtaine de kilomètres de là.

Les collègues de ce suspect, qui travaillait comme chauffeur pour les Restos du Coeur, ont exprimé leur surprise et leur colère. Car l'homme était décrit comme "un gros nounours". "Je culpabilise. On a essayé de donner une chance à quelqu’un qui n’a pas su la saisir", a témoigné sur Europe 1 Jean-Yves Vasseur, le responsable local des Restos du Coeur.

Il aurait fait des repérages

"Je savais qu’il recommencerait", a témoigné de son côté une jeune femme violée en 2004 par le même homme." Sa libération conditionnelle, c'est n'importe quoi !", s'est-elle emportée au micro d'Europe 1.

En garde à vue, l'homme aurait parlé de "pulsions irrépressibles", selon le procureur. Les enquêteurs estiment pour leur part que le meurtrier présumé était en fait "en quête d'une proie" et faisait des repérages depuis le mois de juillet dans les environs de Lille.