Le mea culpa de Delarue

  • A
  • A
Le mea culpa de Delarue
@ RESERVOIR PROD
Partagez sur :

Vidéo - L’animateur de télévision, soupçonné de consommer de la cocaïne, a fait ses excuses.

"Je ne veux pas donner le mauvais exemple", a assuré Jean-Luc Delarue mardi, à la fin de l’enregistrement de son programme quotidien "Toute une histoire". D’une voix tremblotante, il a "présenté [ses] excuses à ceux qu’[il] a pu offenser ou décevoir", après avoir été interpellé plus tôt dans la journée à son domicile. Il est soupçonné d'être le client régulier d'un réseau de trafic de stupéfiants.

"Il y a des moments qui sont un peu plus durs que d’autres dans la vie", a tenté de se justifier l’animateur de télévision, avant d’ajouter : "Toutes les histoires que je reçois de mes invités, je les prends un peu parfois dans la poire".

"Parfois ça me protège", a expliqué Jean-Luc Delarue faisant allusion à la drogue. "Mais je suis conscient que ce n’est pas bien pour la société et pour moi-même", a-t-il ajouté. "Je suis en traitement depuis quelques temps déjà", a confié l’animateur.

"Je vous remercie de votre soutien", a-t-il adressé à son public de "Toute une histoire". "Je vais tout faire pour mériter votre confiance et croire en la deuxième chance si vous me la donnez. Merci", a conclu Jean-Luc Delarue.

Dix heures en garde à vue

Jean-Luc Delarue a été interpellé tôt mardi matin à son domicile, dans le VIe arrondissement de Paris. Il a été placé en garde à vue pendant près de dix heures, avant de ressortir libre dans l'après-midi et de rejoindre son studio d’enregistrement. L’animateur de télévision aurait été identifié comme un "consommateur d'habitude grâce à des écoutes téléphoniques. Environ 15 grammes de cocaïne auraient été découverts à son domicile.