Le juge chipe une pendule

  • A
  • A
Le juge chipe une pendule
Le magistrat faisait partie des neuf juges qui ont condamné Carlos.@ MAX PPP
Partagez sur :

Ce magistrat qui siégeait au procès Carlos a reconnu avoir volé une pendule au tribunal.

Le voleur était au-dessus de tout soupçon. Un magistrat, qui faisait partie des neuf juges professionnels ayant condamné le terroriste Carlos, est poursuivi pour le vol d’une pendule, dérobée dans une salle attenante à la cour d’assises. Ce juge de 63 ans, décoré il y a deux ans de la légion d’honneur, comparaîtra le mois prochain dans une procédure de plaider coupable pour vol aggravé par personne dépositaire de l’autorité publique.

C’est un employé chargé de remonter les vieilles pendules du Palais de justice de Paris qui s’est rendu compte de la disparition d’une pendule en laiton datant du 19e siècle. L’objet, d’une cinquantaine de centimètres de haut, était entreposé dans une pièce jouxtant la salle des délibérés.

Il s’ennuyait

Quatre jours plus tard, les gendarmes du commandement militaire, chargés de la sécurité du tribunal, tombent sur le juge, portant un sac de toile. A l’intérieur, la pendule, qu’il explique avoir trouvée. Mais la police judiciaire se rend vite compte que le juge est en réalité le voleur de l’objet.

D’autant plus que des caméras de vidéosurveillance l’ont surpris alors qu’il était en train de s’emparer de la pendule. Le magistrat a reconnu les faits. En guise d’explication, il a affirmé aux enquêteurs qu’il s’ennuyait et qu’il ne savait pas trop ce qui l’avait pris. Aucune mesure disciplinaire n’a pour l’instant été engagée contre lui.