Le jockey gagne et repart en prison

  • A
  • A
Le jockey gagne et repart en prison
@ DR
Partagez sur :

Incarcéré pour des délits routiers, un jockey a bénéficié d'une remise en liberté pour gagner.

La justice a été plutôt compréhensive en accordant un "bon de sortie" exceptionnel de quelques heures à Frédéric Ditta, jockey de 28 ans incarcéré depuis le 11 novembre pour des délits routiers. Dimanche après-midi, il s'est imposé avec sa jument "La Segnora" dans la cinquième sur l'hippodrome d'Auteuil avant de regagner la maison d'arrêt de Liancourt. 

Conduite sans permis

Déjà condamné une première fois à six mois avec sursis, ce jockey d'obstacles de la région parisienne a continué à rouler sans permis avant de se faire attraper par la police. C'est son entraîneur, Yann-Marie Porzier, qui a écrit au juge d'application des peines pour lui demander une remise en liberté exceptionnelle de quelques heures. Une requête doublement payante puisque le jockey a participé et remporté la course. Au passage, il a empoché la somme de 175.000 euros. 

Après avoir remporté le Prix Léon Olry-Roederer dimanche après-midi, Frédéric Ditta est revenu sur sa situation judiciaire : "je suis victime d’une erreur administrative", a-t-il affirmé. "Je me suis fait arrêter pour alcoolémie en 2008 alors que j’avais un permis probatoire. J’ignorais que je devais passer une visite médicale de contrôle. De ce fait, mon permis n’était plus valable. J’ai été condamné à trois mois de prison, transformés par le juge d’application des peines en jours-amendes de 900 euros. Comme je n’ai pas reçu le formulaire, je n’ai pas payé et le procureur m’a fait arrêter. Mon avocat m’a dit que tout devrait se régler dans la semaine". Frédéric Ditta espère être libre pour courir à nouveau le week-end prochain.