Le "demi-frère" de Merah apparaîtrait dans une vidéo de l’EI

  • A
  • A
Le "demi-frère" de Merah apparaîtrait dans une vidéo de l’EI
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Les spécialistes des mouvements djihadistes pensent avoir reconnu un Français, proche du tueur au scooter, dans la dernière publication de propagande du groupe État Islamique.

Un enfant abattant froidement un arabe israélien, présenté comme un espion de l’État hébreux. Tel est le spectacle insoutenable offert dans la dernière vidéo de propagande publiée par l’organisation État islamique (EI). Mais un autre détail de cette production est venu attirer l’attention des spécialistes des mouvements djihadistes. Sur ces images, un homme se tient derrière l'enfant et prend la parole en français. Selon ces experts, il pourrait s’agir d'un proche de Mohamed Merah, qui se revendique même, depuis plusieurs années, comme son demi-frère.





Son père s’est marié avec Zoulikha Merah. Cet homme se nomme Sabri Essid. Dans la vidéo de propagande de l’Etat islamique, c’est même lui qui incite l’enfant à tirer sur la victime avant de menacer Israël, en français dans le texte. Or, Sabri Essid se présente de longue date comme le demi-frère de Mohamed Merah. Ils ne sont en réalité que frères par alliance car le père de Sabri Essid a épousé religieusement, en 2010, la mère du tueur au scooter, Zoulikha. Il fait ainsi partie des proches de Mohamed Merah et notamment de ceux qui ont participé à ses obsèques, en mars 2012.

Arrêté en 2006 à la frontière irakienne. Sabri Essid est une figure du milieu salafiste toulousain. Il a été condamné en 2009 à quatre ans de prison après avoir été arrêté à la frontière irakienne en 2006. A l’époque, déjà, l’homme voulait rejoindre les rangs de groupes djihadistes. Lors de son séjour à l’ombre, Mohamed Merah avait beaucoup soutenu son "frère".

Également en lien avec l'enfant de la vidéo ? Comme Mohamed Merah, il fréquentait le groupe d’Artigat, en Ariège, animé par le prédicateur d’origine syrienne, Olivier Corel, surnommé le Cheikh blanc. Et comme une bonne partie du "clan" Merah, Sabri Essid a rejoint la Syrie en avril dernier avec son épouse et ses trois enfants. Avec cette vidéo, c’est la première fois qu’il réapparait. Selon nos informations, l'enfant exécutant l'otage de l'EI dans ces images est le beau-fils de Sabri Essid, âgé de 13 ans et issu d'un premier lit. Pour l'heure, le ministère de l'Intérieur se refuse à commenter ces informations, officiellement pour ne pas participer à la propagande de l'organisation djihadiste.

La publication de cette vidéo ne semble en tout cas pas être liée au hasard. Il y a trois ans, jour pour jour, Mohamed Merah abattait le soldat Imad Ibn Ziaten, marquant le début des tueries de Toulouse et Montauban.

>> LIRE AUSSI - L'EI met en scène un enfant qui exécute un prisonnier

>> LIRE AUSSI - La vie des enfants sous l'Etat islamique en Irak