Le créateur de Wikileaks 13 tente de se suicider

  • A
  • A
Le créateur de Wikileaks 13 tente de se suicider
"La pression était trop forte", selon ses proches.@ Wikileaks13.fr
Partagez sur :

Le fondateur du site visant à "dénoncer des pratiques illégales" a été hospitalisé.

La pression était sans doute trop forte pour lui. L’homme qui a lancé le site Wikileaks 13 a tenté de mettre fin à ses jours samedi soir, en se tailladant les veines. Transporté à l’hôpital par les marins-pompiers, ses jours ne sont pas en danger. Âgé de 39 ans, cet ingénieur informatique au Conseil général des Bouches-du-Rhône avait été démis de ses fonctions pour non respect du devoir de réserve, après avoir diffusé des informations confidentielles sur son site.

Prenant exemple sur l’Australien Julian Assange, fondateur de Wikileaks, le créateur de Wikileaks 13 était bien décidé à révéler des preuves attestant selon lui d’actes de favoritisme et d’abus de bien sociaux au niveau du Conseil Général des Bouches du Rhône. Il était en effet un obsédé de l’enregistrement systématique de toute conversation. Une démarche qui ne plaisait pas du tout à Jean-Noël Guérini, président du département des Bouches-du-Rhône.

"Il n’a pas pu tenir le choc"

Ses proches dénoncent une pression exercée par Jean-Noël Guérini contre lui. "Les pressions sont fortes pour lui, il n’a pas pu tenir le choc", confie Anne-Claude, une proche, au micro d’Europe 1. "Tous les êtres qui veulent dénoncer certaines choses, comme Julian Assange, dérangent.

Depuis quelques jours, il annonçait la mise en ligne, en début de semaine, d’une vidéo compromettante visant un parlementaire de la région PACA. Selon lui, ce document donnerait des détails révélateurs d’une mauvaise utilisation de l’argent public. Le site Wikileaks 13 n’a pas été réactualisé depuis le drame.