Le chef opérationnel présumé Abdelhamid Abaaoud tué dans l'assaut de Saint-Denis

  • A
  • A
Le chef opérationnel présumé Abdelhamid Abaaoud tué dans l'assaut de Saint-Denis
@ DABIQ / AFP
Partagez sur :

Le djihadiste belge Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, est bien mort mercredi dans l'assaut de Saint-Denis. 

Le corps d'Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d'être l'organisateur des attentats du 13 novembre à Paris, a été "formellement identifié comme ayant été tué au cours de l'assaut" mené mercredi contre un appartement de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a annoncé jeudi le procureur de la République de Paris.

Corps criblé d'impacts. "Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts", précise le procureur dans un communiqué. Le corps du djihadiste belge a été identifié "après comparaison de traces papillaires".

Ceinture explosive ? Les empreintes digitales retrouvées sur le corps du terroriste belge ont été comparées avec celles enregistrées dans les fichiers de la police belge, ce qui a permis de l'identifier. "On ignore par ailleurs à ce stade si Abaaoud s'est fait - ou non - exploser", a par ailleurs indiqué le parquet. 

Originaire de Molenbeek. Le djihadiste de 27 ans, originaire du quartier de Molenbeek à Bruxelles, aurait eu des liens avec Ayoub El-Kazzani, l'auteur présumé de l'attaque avortée du Thalys, en août dernier. En Syrie, il aurait côtoyé Mehdi Nemmouche, le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles. Mais c'est dans le quartier de Molenbeek, où sept personnes ont été interpellées, qu'il aurait croisé la route de Brahim Abdeslam, l'un des kamikazes morts.