Le caïd de la drogue "Ronaldo" arrêté

  • A
  • A
Le caïd de la drogue "Ronaldo" arrêté
@ MAX PPP
Partagez sur :

INFO E1 - Ce trafiquant présumé était à la tête d’un réseau d’importation de cannabis en France.

Avec son physique, et son surnom, "Ronaldo" était ultra-connu chez les dealers du nord de Paris. Le même âge que l'ex-footballeur brésilien, le même embonpoint et la même marque pour ses "produits dérivés" : le symbole "R9" était estampillé sur la résine de cannabis qu'il importait. Ce trafiquant de drogue, soupçonné d'être à la tête d’un vaste réseau d’importation de cannabis depuis le Maroc via l'Espagne, a été arrêté lundi, selon les informations recueillies par Europe 1.

Il flambait sur les Champs-Elysées

Maisons, grosse voiture, "Ronaldo" aurait investi tout l'argent gagné à l'étranger, au Maroc et en Espagne. L'homme ne possédait rien en France. Quand il revenait faire des affaires, il avait l'habitude de dormir dans l'appartement HLM de sa mère, à Garges-Lès-Gonesse, dans le Val d'Oise, mais passait ses journées à dépenser sa fortune autour des Champs-Elysées.

Au quotidien, "Ronaldo" se faisait méfiant, quasi insaisissable. C'est de fil en aiguille qu'il est apparu dans l'enquête de la Brigade des stupéfiants de la police judiciaire de Meaux. De longues investigations, des écoutes téléphoniques de dizaines de ligne et des filatures ont finalement montré que cet homme de 37 ans était en lien avec un autre trafiquant, neveu d'une figure du grand banditisme.

1,9 tonne de résine de cannabis saisie

A eux deux, ils auraient par exemple importé 1,9 tonne de résine de cannabis au début du mois. Mais dans la nuit du 7 au 8 novembre, la drogue transportée du Maroc par bateau a été saisie sur une plage près de Marbella par la police espagnole qui a travaillé de concert avec les enquêteurs français.

Arrêté finalement lundi à Goussainville, toujours dans la banlieue Nord de Paris, avec son complice présumé de 27 ans et un client âgé de 23 ans, "Ronaldo" n'a pas dit un mot durant sa garde à vue, selon les informations recueillies par Europe 1. A l’issue des interrogatoires, les trois hommes ont été mis en examen par un juge d'instruction jeudi soir et écroués. "Ronaldo", lui, a déjà bientôt rendez-vous avec la justice puisqu’il doit être rejugé dans trois semaines pour une précédente affaire : l'importation de 600 kilos de cannabis, qui lui avaient déjà valu dix ans de prison en première instance.

Il y a quelques jours, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a rappelé que l’une de ses priorités était la lutte contre les trafics de drogue qui gangrènent les cités françaises. "Le trafic de drogue a pris une ampleur en France, en Europe, dans le monde, qui est insupportable", a-t-il redit mardi au micro d'Europe 1.

>> INTERVIEW - Valls : "Nous devons donc nous attaquer à ce trafic"