Le cafetier rattrape ses cambrioleurs

  • A
  • A
Le cafetier rattrape ses cambrioleurs
Le propriétaire d'un bar restaurant a pris en chasse quatre hommes qui venaient de cambrioler son établissement.@ Capture écran Google map
Partagez sur :

Muni d’une batte de base-ball, un commerçant n'a pas hésité à prendre quatre hommes en chasse.

Propriétaire d’un bar-restaurant à Marmande, un cafetier a vu rouge en apprenant un nouveau cambriolage dans son établissement dans la nuit de lundi à mardi, moins d’un mois après une précédente intrusion dans son établissement. Alerté par la police et se fiant aux renseignements d’un témoin, Radouane El Kamar a décidé de prendre lui-même en filature les cambrioleurs, comme le relate mercredi le journal Sud-Ouest.

Ancien boxeur professionnel, le cafetier s’est muni d’un batte de base-ball et, au volant de son véhicule, a roulé dans la direction indiquée par le témoin. Quelques minutes plus tard,  à hauteur de la commune de La Réole, non loin de Marmande, Radouane El Kamar a retrouvé sur la route le fourgon qu’on lui avait signalé, avec quatre occupants à son bord. Il a alors effectué une queue de poisson pour forcer le véhicule suspect à s’immobiliser. Ouvrant le fourgon, il y a découvert des objets dérobés dans son café-restaurant.

Il tient en respect les quatre cambrioleurs

"Je n'ai pas eu peur", a confié Radouane El Kamar au journal Sud-Ouest. "Et quand ils sont descendus, eux aussi avec des barres de fer, je leur ai montré que j'étais encore plus déterminé qu'eux et que j'irai jusqu'au bout", a-t-il ajouté.  De fait, seul contre quatre, le cafetier est parvenu à tenir en respect les quatre cambrioleurs, réussissant même à maîtriser deux d’entre eux tandis que le reste de la troupe a pris la fuite.

Le cafetier alors prévenu les policiers qu’il venait de mettre la main sur les auteurs du cambriolage. Les forces de l’ordre n’ont alors plus eu qu’à les interpeller. Après ce coup de force qui aurait toutefois pu prendre une tournure dramatique, les voleurs devraient y réfléchir à deux fois avant de s’attaquer à nouveau au bar-restaurant de Radouane El Kamar.