Le bras de fer Pinault-Evangelista devant la justice

  • A
  • A
Le bras de fer Pinault-Evangelista devant la justice
François-Henri Pinault pourrait verser jusqu'à 35.000 euros mensuels de pension alimentaire.
Partagez sur :

La top-model canadienne réclame à l'homme d'affaire français une pension alimentaire pour leur fils.

P. Diddy peut aller se rhabiller. Les 19.000 dollars mensuels que le rappeur américain verse à la mère de son fils Justin depuis sept ans ne devraient plus être un record bien longtemps. Jeudi, Linda Evangelista et l'homme d'affaires François-Henri Pinault se sont affrontés devant un tribunal new-yorkais sur la pension alimentaire qu'il devra lui verser pour leur fils de 5 ans, Augustin, et qui pourrait monter à 46.000 dollars (35.000 euros).

C'est en tout cas, selon les avocats du patron de PPR, la somme que la top model canadienne aurait réclamé, total d'une liste comptant notamment un garde du corps, un chauffeur et une nounou 24 heures sur 24. Le camp Evangelista a contesté ce chiffre, sans en donner d'autre. Et son avocat, William Beslow, s'est employé à ce que François-Henri Pinault décrive par le menu ses fonctions, ses nombreuses sociétés (Saint-Laurent, Gucci, Sergio Rossi, La Redoute, Fnac, ...), ses nombreuses résidences et ses vacances luxueuses passées avec ses trois autres enfants mais jamais, a-t-il souligné, avec "Augie".

"Je n'ai pas été impliqué dans la décision d'avoir un bébé"

L'homme d'affaire français, âgé de 49 ans, a expliqué qu'il ne fréquentait Linda Evangelista - qu'il n'a pas regardé de l'audience - que depuis quatre mois, et qu'ils n'avaient vraiment passé que sept jours ensemble, lorsqu'elle lui a annoncé sa grossesse, début 2006. "Je n'ai pas été impliqué dans la décision d'avoir un bébé", a-t-il argué, tout en ajoutant qu'il avait respecté sa décision, et qu'elle lui avait dit que s'il "ne voulait pas être impliqué dans l'éducation de cet enfant, elle comprendrait et en prendrait soin".

Le patron de PPR, aujourd'hui marié à l'actrice Salma Hayek, avait alors rompu, "mais je lui ai dit que je reconnaîtrais le bébé, ce que j'ai fait, et que je prendrais mes responsabilités, ce que j'ai fait". Et s'il n'a pas versé de pension alimentaire pour Augustin, il a selon lui "été le premier en 2007 à poser la question", mais il avait reçu "une proposition qui n'était pas raisonnable".

L'audience continue vendredi et doit durer quatre jours, au cours desquels Linda Evangelista devra également témoigner sous serment.