Le braqueur était "un fana des casinos"

  • A
  • A
Le braqueur était "un fana des casinos"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - L'homme de 75 ans tué dans sa fuite pouvait jouer jusqu'à 1.000 euros par jour.

"Manu" était un retraité de 75 ans d'origine portugaise. Le braqueur du casino de Trouville, tué jeudi par les gendarmes dans une course-poursuite, vivait depuis quatre ans avec sa compagne à Gacé, dans l'Orne. A 150 kilomètres de la côte normande où l'homme est passé à l'acte. Sa compagne le décrit aujourd'hui comme "dépressif et suicidaire. C'était sa façon à lui d'en finir".

D'après ses voisins, rencontrés par l'envoyé spécial d'Europe 1, "Manu" était "un fana de casinos". Un flambeur capable de jouer 1.000 euros en une journée. La moitié de sa pension de retraite. "Jouer au casino, il aimait ça, c'est clair", confirme un ami du couple. "Il y a deux ans, on est allé au casino de Bagnoles-de-l'Orne ensemble, il avait joué une grosse somme. Mais de là à braquer un casino..."

"Qu'est-ce qui lui a pris ?", s'interroge ainsi Christine, une voisine du couple. "Il avait l'air calme, on le voyait promener son chien. Il était petit, les cheveux blancs. Il ressemblait à un retraité", ajoute-t-elle, encore stupéfaite.

"Bizarre d'attaquer un casino à 75 ans"

"C'est quand même bizarre, pour une personne de 75 ans, d'attaquer un casino", renchérit Roger, son mari. Jeudi après-midi, le "papy braqueur" était parvenu à sortir du casino Barrière avec un butin inférieur à 10.000 euros.

Ses voisins étaient au courant de ses problèmes de santé. "Il avait l'air d'être plutôt fatigué. Il marchait tout doucement, il avait la maladie de Parkinson. Mais il avait de la poigne quand même", juge Annie, la voisine d'en face.

"Un comportement bizarre"

Le "papy braqueur" n'était pas non plus tendre avec ses voisins. Il lui arrivait de les menacer. Dans son couple, l'homme ne semblait pas ménager sa femme. "Elle n'était pas trop heureuse avec lui, il faut l'admettre", commente l'ami du couple. "Nous, on avait peur pour elle. Parfois, on se demandait ce qui allait se passer, car il était assez violent", ajoute-t-il.

Ces derniers jours, certains voisins lui avaient trouvé un comportement bizarre. Il partait très tôt le matin et rentrait tard le soir.