Le bébé dans le coffre "baignait dans ses excréments"

  • A
  • A
Le bébé dans le coffre "baignait dans ses excréments"
Les deux parents à leur arrivée au tribunal dimanche.@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - L'enquête doit déterminer si le bébé retrouvé par un garagiste en Dordogne a passé toute son existence dans cette voiture.

L'INFO.  De l'avis même du procureur, cette affaire "défie l'imagination". Un couple corrézien a été mis en examen dimanche, deux jours après la découverte de leur bébé dans le coffre d'une voiture. L'enfant déshydraté et vraisemblablement privé de soins a possiblement été dissimulé depuis sa naissance, il y au moins 15 mois. La mère, âgée de 45 ans, et son compagnon, 40 ans, ont été présentés à un juge d'instruction de Brive et laissés en liberté, sous strict contrôle judiciaire, à l'issue de leur garde à vue. L'enfant est hors de danger mais souffre des "retards importants" physiques et psychomoteurs.

La découverte. C'est un garagiste de Terrasson, en Dordogne, qui a découvert l'enfant vendredi. La mère venait d'y déposer son véhicule pour une réparation. Le mécanicien travaillait sur la voiture quand des "bruits bizarres, comme de petits gémissements" venant du coffre l'ont alerté. A l'intérieur, l'homme y trouve un bébé nu, déshydraté, sale, l'air fiévreux mais sans trace de violences. "En dehors de son coussin sur des sacs poubelles, elle baignait dans son urine, dans ses excréments, avec une odeur de putréfaction. C'était vraiment choquant", confie le garagiste, Guillaume Iguacel, au micro d'Europe 1. Sous le choc, l'homme prévient tout de suite la gendarmerie.



Le bébé a-t-il passé sa vie dans la voiture ? C'est la question qui se pose aujourd'hui au regard des premiers éléments de l'enquête, comme des circonstances de la découverte. "On avait vraiment l'impression qu'elle habitait là. Qu'elle vivait dans le coffre", assure le garagiste. L'homme s'interroge aujourd'hui sur la présence éventuelle de l'enfant dans le coffre lors de précédentes réparations, en août dernier. La mère, originaire de Brignac-la-Plaine, en Corrèze, à 10 kilomètres de là, "était déjà venue faire des travaux au garage, et il y avait déjà cette odeur dans le véhicule", se souvient le garagiste. On sait également désormais que la naissance de la fillette n'a pas été déclarée à l'état-civil. Et les témoignages de voisins du couple intriguent d'autant plus. Cet été, "quand il faisait chaud, la voiture était recouverte de couvertures", relate le quotidien régional La Montagne.

27.10 dordogne.bébé.garage.jpg

© MAXPPP

Une enfant "dissimulée "à tous points de vue".  Le bébé a, semble-t-il, été dissimulé depuis sa naissance "à tous points de vue, c'est-à-dire auprès des proches, des membres de la famille, du voisinage et de l'état-civil", a expliqué le procureur de Brive, Jean-Pierre Laffitte.  Le magistrat a cependant indiqué dimanche qu'il ne pouvait confirmer si l'enfant avait passé l'essentiel de sa vie dans le coffre. La fillette, qui ne parle pas, présente en revanche "des retards importants, sur plusieurs plans", notamment de la taille, du poids, et des capacités ne correspondant pas à un âge d'entre 15 et 23 mois", comme présumé.

Les trois enfants du couple placés.  La mère aurait déclaré aux enquêteurs avoir dissimulé l'enfant à son compagnon.  Ce dernier a assuré qu'il ignorait son existence.  Un élément parmi "de nombreux points qui demanderont vérification" par le juge d'instruction saisi, a ajouté le parquet. Le couple a aussi été mis en examen pour dissimulation ayant entraîné atteinte à l'état-civil d'un enfant. Ils encourent au total une peine d'emprisonnement maximale de 10 ans. Trois autres enfants du couple, âgés de 4, 9 et 10 ans, normalement scolarisés et qui n'"avaient jamais attiré l'attention", ont été confiés aux services sociaux du département pour un placement provisoire.

sur le même sujet

> L'INFO - Bébé dans un coffre : les parents mis en examen
> TÉMOIGNAGE - Trois jours après, le garagiste sous le choc