Le beau-père de Fiona accuse la mère de violences

  • A
  • A
Le beau-père de Fiona accuse la mère de violences
Le beau-père de Fiona est entendu vendredi. Berkane Makhlouf est "dans un désir de transparence" selon son avocat.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans son "désir de transparence", Berkane Maklouf, le beau-père de la fillette, a accusé Cécile Bourgeon.

L'info. Il a été extrait de sa cellule et amené au palais de justice de Clermont-Ferrand sans sirène ni escorte. Berkane Makhlouf, le beau-père de Fiona, a été interrogé vendredi matin par les juges d'instruction en charge de l'enquête sur la mort de la petite fille. C'est dans un "désir de transparence", selon son avocat, que l'homme de 32 ans a accusé Cécile Bourgeon, la mère, de violences sur Fiona. Ces violences auraient été commises "la veille du décès" de l'enfant, a ajouté son avocat, Mohamed Khanifar, à l'issue de son audition. Il a précisé que, pour son client, ces violences "ne sont pas la cause du décès".

Des versions contradictoires. Jusqu'à présent, Berkane Makhlouf a reconnu que Fiona avait reçu des coups dans les jours précédant sa mort, niant farouchement en être l'auteur. Selon lui, l'enfant se serait étouffée dans son vomi. Sa compagne, Cécile Bourgeon, affirme de son côté que sa fille Fiona est morte sous les coups de Makhlouf.

Des révélations. "J'ai vu mon client hier, il a pris connaissance des déclarations de Cécile. Je pense qu'on peut s'attendre aujourd'hui à un positionnement différent, plus en rapport avec ce qui s'est passé", a déclaré à la presse Me Mohamed Khanifar, avant de rejoindre son client au tribunal. Berkane Makhlouf veut révéler au juge "des choses nouvelles et importantes qu’il veut voir actées au dossier", selon La Montagne.

"Plus dans un souci de protection". Berkane Makhlouf était décidé à parler "quelles que soient les conséquences pour Cécile", a ajouté son avocat. "Les déclaration de Cécile nous éloignent de la vérité, il veut donc recentrer les choses. Il ne sera plus dans un souci de protection absolue de Cécile", a-t-il encore dit.

Il réclame une confrontation. Le jeune homme de 32 ans a également réclamé une confrontation avec sa compagne, en demandant à Cécile Bourgeon de "faire l'effort de dire où est Fiona". Lui-même, a affirmé son conseil, n'a "aucune idée d'où se trouve le corps" et a confirmé qu'il l'avait enterrée avec une pelle.