Le 27e étage cachait une salle de jeux illégale

  • A
  • A
Le 27e étage cachait une salle de jeux illégale
Un couple est soupçonné d’avoir organisé des parties de cartes clandestines au 27e étage d’un tour résidentielle du boulevard Masséna, à Paris.@ Google Street View
Partagez sur :

Un discret tripot, destiné aux femmes de la communauté asiatique, a été démantelé à Paris.

L’INFO. Ils tenaient un tripot clandestin exclusivement fréquenté par des femmes asiatiques. Une Cambodgienne, âgée de 55 ans, et son mari, un Laotien âgé de 39 ans, ont été interpellés dans le XIIIe arrondissement de Paris, mercredi soir, selon une information révélée par le journal Le Parisien. Ce couple et deux complices ont été placés en garde à vue.

En haut d’une tour. Depuis 2010, le couple est soupçonné d’avoir organisé des parties de cartes clandestines au 27e étage d’un tour résidentielle du boulevard Masséna, à Paris. Les pensionnaires se rendaient en toute discrétion dans ce tripot, ouvert sept jours sur sept, de 15 heures à l’aube.

Des femmes accros au jeu. Particularité de ce cercle clandestin : il ne s’adressait qu’à des femmes asiatiques. Accros aux jeux de cartes, celles-ci passaient des heures entières, plusieurs soirs par semaine et parfois à l’insu de leur mari, à jouer à des variantes thaïlandaises du black-jack et du rami. C’est la première fois qu’un tripot de ce type est démantelé en France.

Un juteux business. Cette salle de jeu clandestine rapportait gros à ses propriétaires. Selon les informations du Parisien, le couple pouvait amasser jusqu’à 1.500 euros par soir. Sur place, les enquêteurs ont d’ailleurs saisi 8.000 euros en espèces.