L'"Arsène Lupin" qui avait dérobé 5,5 millions d'euros de bijoux à Paris arrêté

  • A
  • A
L'"Arsène Lupin" qui avait dérobé 5,5 millions d'euros de bijoux à Paris arrêté
Photo d'illustration : Le voleur avait dérobé deux diamants bruts et deux bagues serties de diamants.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

L'homme, de nationalité roumaine, avait subtilisé les bijoux en feignant de vouloir les acheter, puis en remplaçant discrètement l'écrin avec une boite similaire.

Un Roumain soupçonné d'avoir dérobé pour 5,5 millions d'euros de bijoux et diamants sous les yeux des vendeurs d'une bijouterie de Paris, fin décembre, a été arrêté en Roumanie, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

L'écrin subtilisé. Le voleur, qui s'était présenté comme un "expert en joaillerie", avait été reçu sur rendez-vous le 30 décembre dans le show-room privé d'un bijoutier suisse de la rue de la Boétie, dans le 8e arrondissement de Paris. Il s'était dit intéressé par "deux diamants bruts et deux bagues serties de diamants", que le vendeur lui avait aussitôt présentées dans leur écrin, a indiqué le parquet roumain spécialisé dans la criminalité organisée (DIICOT). Mais "après avoir fait semblant d'examiner ces bijoux, le suspect a restitué au vendeur un écrin semblable, en subtilisant l'original", au nez et à la barbe des personnes présentes, selon la même source. Le joaillier ne s'était rendu compte du vol que dans l'après-midi.

Le butin partagé avec des Serbes. Le suspect, George Ploscaru, 42 ans, a été arrêté samedi à Ploiesti, à 60 km au nord de Bucarest, a précisé le parquet, confirmant une information du Parisien. Selon les enquêteurs, il aurait partagé le butin à égalité avec deux ressortissants serbes, dont les procureurs roumains ignorent le sort. Il aurait par la suite vendu le diamant brut en sa possession à des ressortissants israéliens et tenté de vendre la bague à un Belge et un Israélien, mais la transaction n'a pas eu lieu. La bague a été récupérée lors d'une perquisition à Bucarest.

"L'enquête vise également sept autres Roumains soupçonnés de recel, dont un a été placé sous contrôle judiciaire", a déclaré la porte-parole du DIICOT, Mihaela Porime. Début novembre, la cour d'appel de Bucarest avait condamné à 24 ans de prison ferme le chef d'un gang roumain soupçonné d'avoir volé pour 8,5 millions de bijoux au fil des ans.