Landes : meurtre sur une plage

  • A
  • A
Landes : meurtre sur une plage
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un appel à témoin a été lancé par le parquet de Dax après que le corps d'une femme a été retrouvé.

Une femme de 57 ans a été retrouvée morte samedi en fin d'après-midi sur une plage de Moliets (Landes), d'après les informations recueillies par Europe1. La victime aurait subi des violences sexuelles avant d'être tuée de plusieurs coups d'arme blanche. La section de recherches de gendarmerie de Pau a été saisie de l'enquête. Un appel à témoins a été lancé dimanche par le parquet de Dax.

La victime, une habitante des Pyrénées-Atlantiques qui était en week-end dans les Landes avec son compagnon et son fils, était "partiellement dénudée", a indiqué le procureur de la République de Dax, Jean-David Cavaillé, qui a précisé n'avoir pour le moment "aucun élément" permettant de confirmer ou non l'existence de violences sexuelles.

Une plage "familiale et tranquille"

Le corps de la quinquagénaire a été découvert par son compagnon samedi vers 17h30, entre des dunes sur la plage du courant d'Huchet, qualifiée de "familiale" et de "tranquille" par le procureur. La victime "venait sur cette plage depuis de nombreuses années", a précisé le parquet dans un communiqué.

Blessé à l'arme blanche

L'autopsie a confirmé que le décès avait été provoqué par les blessures à l'arme blanche sur le haut du corps mais des "examens complémentaires" étaient toujours en cours, a indiqué Jean-David Cavaillé. Une quarantaine de gendarmes, notamment des plongeurs, est mobilisée par cette enquête confiée à la section de recherches de Pau et à la brigade de recherches de Dax.

Les plongeurs ont sondé un cours d'eau qui traverse la plage et les gendarmes ont menés des vagues de ratissage qui n'avaient pas permis, dimanche soir, de retrouver l'arme du crime, a précisé la gendarmerie.

Appel à témoins

Le parquet a par ailleurs lancé un appel à témoins, invitant toute personne présente sur la plage de Moliets samedi après-midi ou détenant des informations sur des comportements suspects à contacter les gendarmes au 05 59 82 40 30. Une cellule psychologique a été mise en place à l'attention des proches de la victime.