Landes : elle avoue avoir noyé son bébé

  • A
  • A
Landes : elle avoue avoir noyé son bébé
@ MAXPPP
Partagez sur :

La femme, déjà mère de quatre enfants, a expliqué de ne pas pouvoir assumer financièrement son nourrisson.

Sa naissance n'a jamais déclarée. Comme Adélaïde - la fillette de 15 mois, retrouvée morte le 20 novembre sur la plage de Berck-sur-Mer - Nicolas était un enfant fantôme. Sa mère a reconnu s'en être débarrassée, le lendemain de son accouchement, en septembre dernier, dans les Landes. Placée en garde à vue, elle a en effet confié aux enquêteurs avoir noyé son nourrisson dans un lac de la région landaise. Âgée de 28 ans, elle doit être déférée en début de soirée au parquet, en vue de sa mise en examen pour homicide.

Elle accouche chez elle. Son accouchement a eu lieu dans la nuit du 26 au 27 septembre dernier, alors qu'elle se trouvait à son domicile, situé dans le petit village landais de Serres-Gaston. La mère de famille a décidé de ne pas déclaré son nouveau-né, mais lui a toutefois donné un prénom : Nicolas. Durant toute la journée du 27 septembre, l'enfant a été allaité par sa mère. Mais au terme d'une conversation avec son compagnon, la mère a décidé d'abandonner son enfant à l'hôpital de Mont-de-Marsan. Le couple traversait d'importantes difficultés financière, le père étant au chômage depuis plus d'un an.

Sans prévenir son compagnon, elle noie l'enfant. Sauf que la femme, déjà mère d'un garçon de 6 ans et de deux fillettes de 5 et 2 ans, a finalement décidé d'abandonner son enfant en pleine nature. Elle l'a d'abord emmené dans sa voiture, à proximité d'un lac, puis d'un autre, avant de s'arrêter finalement en bordure du lac d'Agés. Après l'avoir allaité une dernière fois, elle l'a "déposé nu, dans l'eau", a déclaré Jean Philippe Récappé, le procureur de Mont-de-Marsan.

La grand-mère donne l'alerte. L'enquête menée par la Brigade de recherches de la gendarmerie de Mont-de-Marsan, co-saisie avec la Section de recherches de Pau avait été déclenchée suite à l'alerte donnée par la grand-mère du bébé. Cette dernière avait en effet contacté les services de la protection de l'enfance pour obtenir la garde de l'enfant, après avoir appris par son père qu'il avait été abandonné.

Le père a eu un choc émotionnel. Après avoir donné plusieurs versions pour expliquer la disparition de son enfant, la mère a reconnu lors de sa garde à vue, jeudi, avoir noyé l'enfant. "Elle a désigné aux gendarmes le lieu où elle l'avait abandonné", a indiqué le procureur. Ce dernier a rejeté toute responsabilité du père dans l'histoire. Également placé en garde à vue, l'homme âgé de 29 ans a eu un "choc émotionnel" très violent samedi matin en apprenant les propos de sa compagne. Il restait en effet persuadé que l'enfant était encore en vie.

La mère bientôt mise en examen. L'homme, qui avait expliqué à sa mère que le couple n'avait "pas les moyens d'élever un quatrième enfant", semble donc hors de cause, selon le parquet. La mère de famille doit, pour sa part, être déférée samedi en début de soirée au parquet, en vue de sa mise en examen par un juge d'instruction pour l'homicide du bébé en septembre, a précisé le procureur Jean Philippe Récappé.

&&&, sur le même sujet

RETOUR SUR  - La police face au mystère de la fillette de Berck

ENQUETE - Comment la vidéosurveillance aide les enquêteurs