Laïcité : menacées d’exclusion pour une robe ?

  • A
  • A
Laïcité : menacées d’exclusion pour une robe ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Quatre lycéennes de Saint-Ouen ont été rappelées à l’ordre en raison de leurs longues robes noires.

Ca n’est pas une histoire de voile, mais de robe. Il y a quelques jours, quatre lycéennes de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, ont été convoquées dans le bureau de leur proviseur-adjoint, dans le but de les rappeler à l’ordre sur leur tenue.

La direction du lycée Auguste Blanqui leur reproche de porter de longues robes noires, qui constitueraient un caractère religieux, et donc un manquement à la loi sur la laïcité.

"Ca n’est pas religieux"

Les lycéennes ne voient pas leur tenue comme un signe religieux. "On m’a dit 'c’est par rapport à votre robe, qui est un signe religieux". J’ai expliqué que non, c’est une robe que je porte comme ça, que je mets parce que je la trouve jolie, et puis c’est tout. Le noir ça m’affine" a confié l’une d’elles au micro d’Europe 1 mercredi.

"Le fait qu’on parle de ma robe, ça me choque. Ca n’a rien de religieux, c’est peut-être culturel. Il y a des jours où je porte des pantalons, et je viens en jogging en cours de sport ", a ajouté la jeune fille.

Pas menacées d’exclusion, selon les enseignants

De leur côté, les enseignants du lycée assurent qu'il n’a jamais été question d’exclure les jeunes filles, mais plutôt de les rappeler à la loi sur la laïcité.

Selon eux, le problème se trouve surtout dans la loi, qui sanctionne les signes ostentatoires religieux mais ne les définit pas. "Il n’est pas question qu’elles cessent d’aller en cours", commente Clément Dirson du syndicat Snes en Seine-Saint-Denis. "Maladresse ou incompréhension, elles en ont tiré une mauvaise conclusion (...) Cette loi est floue, et pose problème", regrette-t-il.