L'agresseur d'au moins deux prostituées arrêté dans l'Essonne

  • A
  • A
L'agresseur d'au moins deux prostituées arrêté dans l'Essonne
Douze téléphones portables volés à des prostituées ont été retrouvés au domicile de l'agresseur.@ AFP
Partagez sur :

Un homme de 27 ans, soupçonné d'avoir agressé au moins deux prostituées, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Un homme de 27 ans, soupçonné d'avoir agressé deux prostituées, mais qui pourrait avoir fait plusieurs autres victimes, a été arrêté dimanche puis mis en examen et placé en détention provisoire.

Agression sexuelle et vol avec arme. Les enquêteurs de la Sûreté départementale de l'Essonne sont remontés jusqu'à lui après la plainte d'une femme vendredi pour viol, a expliqué une source policière. La victime a expliqué aux policiers qu'outre cette agression sexuelle, elle s'était fait dérober des objets chez elle par cet homme, qui l'aurait menacée avec une arme.

"On s'est aperçu qu'elle ne nous avait pas tout dit et qu'elle était en réalité une prostituée", inscrite sur "deux sites de petites annonces" spécialisés, a poursuivi la source policière. Les enquêteurs ont alors établi un rapprochement avec une autre plainte, déposée le 18 février, celle d'une prostitué également agressée à son domicile, qui avait dit s'être fait dérober 500 euros et un téléphone portable par un homme muni d'une arme. Grâce à un travail sur les lignes téléphoniques des deux victimes, la police a retrouvé la trace du mystérieux agresseur, un habitant de Corbeil-Essonnes, qu'elle est venue cueillir dimanche à 6 heures du matin.

Douze téléphones volés retrouvés chez lui. "Lors de la perquisition, on a retrouvé une réplique de pistolet automatique, mais surtout douze téléphones portables volés à des prostituées", a détaillé la source policière. L'homme avait l'habitude d'échanger "de très nombreux messages avec des prostituées et des masseuses", ajoute-t-elle.

Déjà connu pour "violences conjugales". Le parquet d'Evry a ouvert une information judiciaire pour viol et vol avec arme contre le suspect, déjà connu pour "violences conjugales", qui a été placé en détention provisoire. La source policière a évoqué "une troisième" prostituée victime de ses actes. "Mais il y en a sans doute plein d'autres", a-t-elle ajouté, l'enquête devant maintenant se poursuivre sur commission rogatoire.