Les domiciles des trois juges arbitraux ayant soldé le contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais sur la vente litigieuse d'Adidas ont été perquisitionnés lundi dans l'enquête sur cet arbitrage controversé, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

>> A RELIRE - Affaire Lagarde-Tapie : des perquisitions

Les domiciles de l'avocat Jean-Denis Bredin, le magistrat à la retraite Pierre Estoup et l'ancien président du Conseil constitutionnel Pierre Mazeaud ont été perquisitionnés. Fin 2007, la ministre de l'Economie Christine Lagarde avait ordonné la désignation de trois juges-arbitres pour trancher le litige opposant depuis 1993 Bernard Tapie au Crédit Lyonnais.