Laëtitia est morte étranglée

  • A
  • A
Laëtitia est morte étranglée
Le corps aurait séjourné plusieurs jours dans l'eau.@ REUTERS
Partagez sur :

Le corps démembré de la jeune fille a été retrouvé dans un étang mardi, près de Saint-Nazaire.

Les recherches se poursuivaient mercredi pour trouver les restes manquants du corps de Laëtitia. Le corps démembré, qui a été retrouvé mardi matin par les plongeurs de la gendarmerie, dans une ancienne carrière remplie d'eau de la commune de Lavau-sur-Loire, à 20 kilomètres de Saint-Nazaire, est bien celui de la jeune femme de 18 ans portée disparue depuis le 18 janvier dernier. L'identification, réalisée sur la base d'une comparaison dentaire notamment, est désormais certaine à "99,9%" selon le procureur de la République.

Selon les premières constatations, Laëtitia est morte étranglée. Le principal suspect dans cette affaire, Tony Meilhon, parlait lui jusqu'alors d'un accident de la circulation. Le corps de la jeune victime aurait ensuite été dépecé.

Un corps lesté par un grillage

Les plongeurs ont trouvé "une tête, deux membres supérieurs et deux membres inférieurs", lestés par un grillage, a précisé le procureur de Nantes, Xavier Ronsin. Selon les informations d’Europe 1, le corps aurait séjourné dans l'eau plusieurs jours.

D'après le procureur de Nantes, le corps a été retrouvé à un endroit "fréquenté par Tony Meilhon qui y allait souvent pour pêcher". Le principal suspect a déjà été mis en examen pour enlèvement suivi de mort. Les gendarmes avaient découvert quatre petites pièces métalliques ayant appartenu à la jeune fille, ainsi que des restes d’instruments de découpe. Ces éléments avaient orienté les enquêteurs vers la piste d'un corps qui ne serait plus dans son intégrité. Autre élément à charge : le grillage qui lestait le corps retrouvé serait le même que celui signalé par un témoin dans la voiture de Tony Meilhon, aux côtés de deux grands sacs poubelles noirs.